Le constat est acerbe. Le régime du président Ibrahim Boubacar Keita, pourtant issu en août 2013 d’une élection jugée crédible, a déçu sur toutes les lignes en quatre ans de gestion caractérisée par l’amateurisme et le manque de sérieux à tous les niveaux.  Corrompu que ceux qui l’ont précédé, le régime s’est révélé être médiocre avec comme mode opératoire le népotisme et le favoritisme.

ibrahim boubacar keita president malien ibk discours

L’Etat malien se soustrait à son obligation d’offrir au peuple meurtri des services publics dignes de ce nom, comme bonne excuse  la poursuite sans résultats escomptés de la guerre contre divers groupes armés, djihadistes ou irrédentistes. En effet, la sécurité du pays est devenue l’affaire des armées étrangères. Et le bien-être des populations celle des ONG internationales. Du coup, le pays est géré sur des illusions par un régime médiocre et insensible à la souffrance des Maliens. ‘’ Le Mali D’abord et le bonheur des Maliens’’. Ce slogan de campagne a laissé malheureusement place à ‘’ Ma famille d’abord’’. Pour preuve,  presque tous les marchés sont illégalement attribués aux proches de la famille présidentielle. Et du coup la plupart des Maliens mordent les doigts pour avoir voté ‘’ le Kankélétigui’’ en 2013.  Un messie porté avec 77% de suffrage sur les cimes de la colline de Koulouba a survolé  la misère, de plus en plus noire, dans laquelle sa gestion chaotique, anarchique, hasardeuse et calamiteuse, à coups de surfacturation, a plongé son peuple. Incapable et incompétent, il s’est révélé être celui qui n’a aucune conscience du malheur des Maliens. Ses agissements et faits démontrent malheureusement cette triste réalité.  IBK condamne le tir de missile des yéménites vers la capitale Saoudienne d’après lui heureusement que le missile a été intercepté au-dessus de la capitale en le condamnant fermement et se dit solidaire avec les Saoudiens. Il condamne également la tuerie des Etats Unis et présente ses condoléances au peuple américain. Mais IBK qui n’a pas condamné l’assassinat barbare et lâche des 11 soldats maliens otages du terroriste Iyad  à Abeibera, n’a pas présenté non plus ses condoléances aux familles endeuillées. Donc pour lui l’assassinat d’un malien est un non-événement ?

En tout cas, le Kankélétigui a déçu dans tous les domaines : Santé, Education, Sécurité. Sur ce dernier plan ‘’ Sécurité’’, le régime est dos au mur et  des zones entières échappent à son contrôle.  Et à cause de leur pilotage à vue l’Accord de paix signé en mai-juin 2015, censé isoler définitivement les jihadistes, accumule des retards.

Avec ce régime impitoyable et insensible que Dieu sauve le Mali.

Aliou Touré

Le Démocrate

MaliwebEditorialMaliweb Malijet MaliactuPolitiqueibrahim boubacar keita
Le constat est acerbe. Le régime du président Ibrahim Boubacar Keita, pourtant issu en août 2013 d’une élection jugée crédible, a déçu sur toutes les lignes en quatre ans de gestion caractérisée par l’amateurisme et le manque de sérieux à tous les niveaux.  Corrompu que ceux qui l’ont précédé,...