Pour le président français, Emmanuel Macron, la transition en cours au Mali est militaire, pas démocratique.

L’actualité politique de l’Afrique a été au cœur de l’interview que le président français, Emmanuel Macron, a accordé au média Jeune Afrique. De la Côte d’Ivoire au Sahel, le chef d’Etat français s’est attardé sur la situation politique du Mali. Macron a abordé sans détour la transition politique en cours au pays d’Ibrahim Boubacar Kéita.

Pour le patron de l’Elysée, c’est une “transition militaire, pas démocratique”« Cela n’a échappé à personne : la transition en cours est militaire, pas démocratique. Notre rôle a été, en lien avec les dirigeants africains, de tout faire pour qu’elle soit la plus courte possible avec un engagement d’élections. C’est ce qui a été acté », a indiqué Emmanuel Macron.

Le président Français note la volonté des nouvelles autorités maliennes à éradiquer le terrorisme qui mine le pays. « Il y a désormais au Mali un président, un Premier ministre et un gouvernement de transition, ainsi que des échéances qui paraissaient acceptables pour tout le monde. Je n’ai donc pas de jugement à porter. Je constate simplement que les autorités de transition ont réitéré leur volonté de lutter avec efficacité contre le terrorisme », dit-il.

Le gouvernement de la transition mis en place au Mali, après le renversement du régime d’IBK, mardi 18 aout 2020, a pour président, le colonel Bah N’Daw, Premier ministre Moctar Ouane et le colonel Assimi Goita au poste du vice-président.

Source: beninwebtv
MaliwebEditorialPolitique
Pour le président français, Emmanuel Macron, la transition en cours au Mali est militaire, pas démocratique. L’actualité politique de l’Afrique a été au cœur de l’interview que le président français, Emmanuel Macron, a accordé au média Jeune Afrique. De la Côte d’Ivoire au Sahel, le chef d’Etat français s’est attardé...