On ne sait plus si on doit encore parler d’équipe gouvernementale au sujet de l’attelage du Premier Abdramane Idrissa Maïga. En tous cas, en son sein, les coups et les coups bas vont dans tous les sens.

ibk ibrahim boubacar keita abdoulaye idrissa maiga premier ministre chef gouvernement conseil ministre cabinet palais presidentiel koulouba

La sortie du ministre Mohamed Aly Bathily pour dénoncer le complot de son collègue de la Justice, Me Mamadou Ismaël Konaté contre son fils, n’est que la partie visible de l’Iceberg. Sinon, il est notoriété publique que le chef de gouvernement est à couteaux tirés avec nombre de ses ministres comme celui du Sport ainsi que des Finances avec qui il est en désaccord sur le traitement du dossier de la dette intérieure. M Maïga est même allé demander la tête de certains au président de la République qui n’a pas donné suite. Au même moment, IBK aussi ne veut pas sentir d’autres tels que Baber Gano dont l’entrée au gouvernement lui a été incessamment demandée par le PM. Dans cette atmosphère délétère, il est à se demander si le chef de l’Etat doit attendre l’issue des élections de cercles et de régions annoncées pour le 17 décembre, pour mettre de l’ordre dans l’exécutif.

DAK

Source: L indicateur du renouveau

MaliwebEditorialMali actuPolitique
On ne sait plus si on doit encore parler d’équipe gouvernementale au sujet de l’attelage du Premier Abdramane Idrissa Maïga. En tous cas, en son sein, les coups et les coups bas vont dans tous les sens. La sortie du ministre Mohamed Aly Bathily pour dénoncer le complot de son...