Les Maliens en général et les Bamakois en particulier assistent médusés ces temps-ci à une série de suicides. Du samedi à ce mercredi, au moins trois personnes se sont jetées à l’eau à partir du 3e Pont de Bamako. Un corps est déjà repêché et sur les trois suicidés, deux n’auraient pas apparemment de problèmes.

 

D’ailleurs, le premier à ouvrir le bal macabre est un cadre d’une grande société de la place, spécialisée dans le froid. Il avait même fait ses adieux à sa pauvre épouse au téléphone avant de se jeter à l’eau. Peut-on déjà déceler un nouveau phénomène de société comme en Occident où se donner la mort est devenu un phénomène banal et une alternative pour les travailleurs constamment sous pression et permanemment stressés ? Toujours est-il que trois suicides en cinq jours devrait interpeller  tout le monde.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebEditorial
Les Maliens en général et les Bamakois en particulier assistent médusés ces temps-ci à une série de suicides. Du samedi à ce mercredi, au moins trois personnes se sont jetées à l’eau à partir du 3e Pont de Bamako. Un corps est déjà repêché et sur les trois suicidés, deux...