Alors que de nombreux Maliens réclament à cor et à cri l’intervention russe contre le terrorisme au Sahel et pour la préservation de l’intégrité du territoire malien en particulier, on apprend que le pays de Vladimir Poutine fait partie du problème : en étant de ceux qui empêchent le Conseil de sécurité de donner un mandat robuste à la Minusma.

En tout cas, selon le président sénégalais, Macky Sall, nos amis russes, à l’instar de la Chine, empêchent le renforcement du mandat de la Mission onusienne au Mali alors même qu’il est temps, pour les casques bleus de la Minusma, de passer de la posture défensive à la posture offensive au vu de la réalité sur le terrain et des pertes humaines qu’ils subissent. Cela a été par exemple le cas en République démocratique du Congo (RDC) avec la Monusco, désormais dotée d’une brigade d’intervention aérienne pour neutraliser les rebelles et tous ceux qui violent le cessez-le-feu et les accords de paix.

La Russie opposée au changement de stratégie pour stabiliser le Mali ? De quoi doucher l’ardeur de nos compatriotes à hue et dia contre la France alors que toutes les puissances militaires se valent quand il s’agit de l’Afrique : elles sont esclavagistes, nous regardent du haut de leur grandeur et sont enclines à chercher leurs intérêts égocentriques…Lire la suite sur Aumali

DAK

Source: L’Indicateur du renouveau

MaliwebDiplomatieEditorial
Alors que de nombreux Maliens réclament à cor et à cri l’intervention russe contre le terrorisme au Sahel et pour la préservation de l’intégrité du territoire malien en particulier, on apprend que le pays de Vladimir Poutine fait partie du problème : en étant de ceux qui empêchent le Conseil...