En congrès du 29 au 30 décembre 2018, l’alliance pour la solidarité au Mali, convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) a fait une grande mobilisation à l’allure d’une véritable démonstration de force. Presque toute la classe politique s’est donnée rendez-vous et en a fait de ce congrès une tribune de retrouvailles inattendues.

Pourquoi une telle mobilisation aux côtés de  l’ASMA-CFP ? Pour beaucoup, c’est la position de son fondateur qui explique l’engouement des cadres de l’administration, des jeunes et autres opérateurs économiques.

Plus qu’un ralliement massif, c’est à une véritable course aux militants et cadres des formations politiques que l’on assiste de la part du Premier ministre. Résultat des courses, de simple parti politique, l’ASMA-CFP est devenue une force politique des premiers rangs ces dernières semaines. Puis, Soumeylou Boubèye Maïga n’hésite plus à pêcher dans le parti présidentiel le RPM.

Le congrès de samedi et dimanche a confirmé la fulgurante ascension du parti en renforçant son rang sur l’échiquier politique national (de 4 députés à une vingtaine).

De la petite salle de la Maison des ainés il y’a quatre ans, l’ASMA-CFP a pris ses quartiers au palais de la culture qui avait du mal à contenir militants, sympathisants et courtisans.

En attendant la fin  des petites querelles au RPM, l’ASM-CFP est en vedette et s’apparente à un parti présidentiel.

 DAK

Source: L indicateur du renouveau

MaliwebEditorialPolitique
En congrès du 29 au 30 décembre 2018, l’alliance pour la solidarité au Mali, convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) a fait une grande mobilisation à l’allure d’une véritable démonstration de force. Presque toute la classe politique s’est donnée rendez-vous et en a fait de ce congrès une tribune de...