Réagissant à la mort des 13 soldats français, il y a 15 jours, le président français a indiqué que toutes les options étaient désormais sur la table concernant la présence des forces françaises au Sahel. Une nouvelle donne se dessine et Emmanuel Macron est obligé de changer sa stratégie, notamment au Mali où l’action de son pays fait l’objet de virulentes critiques à cause de la détérioration de la situation sécuritaire et surtout la mort de plus de 150 soldats maliens depuis 3 mois.

Il donnera les détails de sa nouvelle stratégie le 16 décembre prochain à Pau d’où sont originaires 7 des 13 militaires tués au Mali.

Les annonces seront faites devant les présidents des 5 pays du Sahel qui sont déjà satisfaits de l’intention de Paris de mettre fin à la situation de Kidal puisqu’il sera clairement signifié aux ex-rebelles de revenir dans le giron du Mali, mettant ainsi fin à une situation d’exception qui dure depuis 7 ans.
La pression sera également mise aussi bien sur le gouvernement que sur les autres signataires de l’accord pour accélérer le processus de désarmement-démobilisation-réinsertion (DDR) et bien dautres clauses de l’accord.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebEditorial
Réagissant à la mort des 13 soldats français, il y a 15 jours, le président français a indiqué que toutes les options étaient désormais sur la table concernant la présence des forces françaises au Sahel. Une nouvelle donne se dessine et Emmanuel Macron est obligé de changer sa stratégie,...