La démocratie familiale a décidément de beaux jours devant elle au Mali. Après les neveux, les cousins, les copains, le beau-père et le fils, ce sera bientôt le tour de la belle-fille d’avoir sa part du gâteau-Mali.

Dramane Aliou Koné journaliste indicateur renouveau cour constitutionnelle bamako

A la direction du parti présidentiel, l’idée de propulser la femme de Karim Kéita à la tête de la mairie de la Commune II fait son petit bonhomme de chemin au grand dam de certains leaders du Rassemblement pour le Mali (RPM), condamnés à ravaler leurs morves pour ne pas être dégagés de la soupe populaire qui sera servie à la faveur du prochain remaniement ministériel.

 

C’est pourquoi les opportunistes de tout poil se sont rués dans le giron présidentiel.

 

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

kanteEditorial
La démocratie familiale a décidément de beaux jours devant elle au Mali. Après les neveux, les cousins, les copains, le beau-père et le fils, ce sera bientôt le tour de la belle-fille d’avoir sa part du gâteau-Mali. A la direction du parti présidentiel, l’idée de propulser la femme de Karim...