De tout le temps, au Mali, les leaders des communautés catholiques et protestantes ont mis en avant le bien-être des populations et de leurs fidèles. Au lieu de construire une église, contrairement à d’autres qui érigent une mosquée à chaque coin de rue, ils préfèrent bâtir des centres de santé, des écoles ou installer des points d’eau.

Les villages reculés fréquentés par les “pères” sont ceux qui ont été les premiers à avoir les infrastructures sociaux de base à leur disposition. Il va sans dire que les leaders chrétiens se soucient aujourd’hui encore plus du sort des pauvres populations pour annuler tous les regroupements dans les espaces de prières afin d’éviter la propagation de la pandémie du coronavirus sur le sol malien, jusque-là indemne de ce virus à la vitesse de contamination fulgurante. La psychose du Covid-19 a conduit le monde entier à se barricader…Lire la suite sur Aumali

DAK

Source: L’indicateur du renouveau

MaliwebEditorialSociété
De tout le temps, au Mali, les leaders des communautés catholiques et protestantes ont mis en avant le bien-être des populations et de leurs fidèles. Au lieu de construire une église, contrairement à d’autres qui érigent une mosquée à chaque coin de rue, ils préfèrent bâtir des centres de santé,...