Quelques mois après son éviction de la Primature, Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) tente de nouer de nouvelles alliances politiques. Suite à la rencontre avec la nouvelle alliance dirigée par Tiéman Hubert Coulibaly, l’ancien chef du gouvernement a tenté le rapprochement avec l’Union pour la République et la démocratie (URD), principal parti d’opposition dont le président, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition, lui a accordé une audience à son domicile la semaine dernière.

 

Cette rencontre a été mal accueillie par des militants et compagnons de lutte de Soumaïla Cissé qui n’ont pas encore digéré les “attaques” dont ils ont été victimes pendant les manifestations post-électorales sous les consignes de SBM, désormais en guerre ouverte avec le parti présidentiel et d’autres barons du régime IBK. Certains menacent même de quitter Soumi s’il venait à renouer avec son ami avec qui les relations sont exécrables depuis la convention d’investiture du candidat de l’Adéma/PAS en 2001 pour l’élection présidentielle de 2002.

Quoi qu’il en soit, on va inéluctablement vers un chamboulement de l’ordre politique.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebEditorialMali actuMalijetmaliwebPolitique
Quelques mois après son éviction de la Primature, Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) tente de nouer de nouvelles alliances politiques. Suite à la rencontre avec la nouvelle alliance dirigée par Tiéman Hubert Coulibaly, l’ancien chef du gouvernement a tenté le rapprochement avec l’Union pour la République et la démocratie (URD),...