Alors que le besoin en consommation est grand, le DG de la DGCC, Boukadary Doumbia écarte certains fournisseurs du lot de 6 Kg. Du clair-obscur qui en plus de constituer un manque à gagner pour l’Etat et également dénoncé par de nombreux fournisseurs.

 

Pratiquement, chargée de la protection des consommateurs et de la surveillance des marchés, la Direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC) semble reléguer au second plan sa mission régalienne concernant le marché de gaz butane.

Autour du Directeur général, des fournisseurs sélectionnés sur des critères obscurs font la pluie et le beau temps pendant que les hautes autorités cherchent les voies et moyens pour atténuer les tensions sociopolitiques nées de la mauvaise gestion des ressources de l’Etat par certains cadres de l’administration.

Il nous est revenu qu’au niveau de la direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC), le marché de gaz butane attribué par affinité par le directeur général de la structure ne fait pas l’unanimité surtout à des novices. Une situation qui a amplifiée une grande frustration chez des vétérans du secteur.

Selon une source bien introduite, le DG, usant de son statut de chef et foulant les regels en la matière au sol, a simplement retiré le marché des bouteilles de gaz de 6 kg à plusieurs fournisseurs pour le réattribué à quelqu’un d’autre, arrivé dans le secteur il y a très récemment.

Représentant la plus grande consommation des populations de par sa présence dans presque chaque famille, le gaz butane de 6 kg constitue le marché le plus juteux dans le secteur gaz au Mali. Ce qui fait que selon nos sources, le directeur général Boukadary Doumbia a fait du marché de gaz de 6 kg sa chasse gardée. Qu’est-ce qui lie véritablement le DG à Oudiari Diawara, Directeur de Sodigaz qui semble être dans ses bonnes grâces ? Puis, M. Diawara est le président du groupement professionnel de gaz domestique. Nous y reviendrons !!!

Ousmane Morba

L’Observatoire

MaliwebEconomieEditorial
Alors que le besoin en consommation est grand, le DG de la DGCC, Boukadary Doumbia écarte certains fournisseurs du lot de 6 Kg. Du clair-obscur qui en plus de constituer un manque à gagner pour l’Etat et également dénoncé par de nombreux fournisseurs.   Pratiquement, chargée de la protection des consommateurs et...