Au niveau du tribunal de la Commune V, des pratiques d’une autre époque sont de règle, notamment au niveau des prestations de service où les usagers sont victimes  de l’abus de pouvoir d’un des secrétaires.

En cette période de la rentrée scolaire, période aussi des concours, les étudiants et autres usagers font des demandes de certificat de nationalité au niveau des tribunaux. Au niveau du tribunal de la Commune V, ces papiers administratifs sont établis normalement. Mais le problème est que le secrétaire chargé de remettre ces documents soumet les usagers à des va-et-vient incessants. Comme si cela ne suffisait pas, le jour de la délivrance desdits documents, il exige que les usagers viennent à 15 h 00 pour faire le rang et répondre à son appel. Et tous ceux qui ne viendront pas au rendez-vous sont obligés d’attendre le lendemain à 15 H00 pour se soumettre au même rituel.

Les usagers qui viennent le matin pour retirer leurs dossiers butent au refus catégorique du secrétaire zélé.  Tant pis s’ils ne peuvent se libérer de leurs occupations professionnelles, scolaires ou universitaires dans l’après-midi.

Pourtant, dans les autres tribunaux, une fois que les documents sont établis, ils sont délivrés à tout moment de la journée jusqu’à la descente du service. Mais notre secrétaire du tribunal de la Commune V a imposé aux usagers un véritable parcours du combattant. Tout le monde se plaint de cette pratique d’une autre époque qui pénalise les usagers du tribunal de la Commune V et la grogne est en train de monter au sein de la population qui évoque cette situation dès qu’on parle de cette juridiction de Bamako. Les responsables du Greffe de ce tribunal sont donc interpellés pour faire changer le comportement du secrétaire zélé en vue d’alléger cette lourdeur administrative embarrassante.

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebEditorialJustice
Au niveau du tribunal de la Commune V, des pratiques d’une autre époque sont de règle, notamment au niveau des prestations de service où les usagers sont victimes  de l’abus de pouvoir d’un des secrétaires. En cette période de la rentrée scolaire, période aussi des concours, les étudiants et autres...