Les Affaires au rôle de la cour d’assises d’hier  impliquant plusieurs dossiers dont deux  ont été renvoyés.

 Les membres de la cour se sont penchés sur l’affaire ministère public contre  Kadiatou Sissoko, accusée de menace de morts, d’incendie volontaire et violation de domicile sur  Aoua Kinta. À l’issue du procès, la cour   a acquitté la jeune dame

Les faits :

Djeneba HAIDARA habitait dans la concession sise à Boulkassoumbougou dont les documents étaient établis au nom du fils ainé Yéhiya KINTA. Elle y a vécu avec sa fille Aoua KINTA et d’autres membres de sa famille de 1988 au 27 Mars 2019, date de  décès de   l’épouse de Yehiya KINTA  . Kadiatou SISSOKO n’a jamais eu de bons rapports avec sa défunte belle-mère ainsi que les frères et sœurs de son mari. Quelques jours seulement après le décès de sa belle-mère, elle s’en prenait aux autres avec des invectives. Une plainte était portée contre elle mais grâce à des interventions, une solution a été trouvée à l’amiable, a condition pour elle de ne plus troubler la quiétude des membres de la famille.

Quelques temps après, Kadiatou SISSOKO s’introduisit dans la chambre à coucher de sa belle-sœur Aoua KINTA aux environs de 17 (…)

GAOUSSOU TANGARA

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialFaits divers
Les Affaires au rôle de la cour d’assises d’hier  impliquant plusieurs dossiers dont deux  ont été renvoyés.  Les membres de la cour se sont penchés sur l’affaire ministère public contre  Kadiatou Sissoko, accusée de menace de morts, d’incendie volontaire et violation de domicile sur  Aoua Kinta. À l’issue du procès,...