Malgré tout ce qui se dit, la relève, la jeunesse donc, est en marche. En son sein, il y a une partie qui se trompe de procédure, une autre consciente, n’ayant le Courage d’entamer la procédure. Mais, cette relève est manipulée par des assoiffés du Pouvoir.

Le devoir premier de cette relève est d’aller à la formation citoyenne, au changement de mentalités. Il faudrait qu’elle soit courageuse, car c’est une procédure à long-terme.

Il faudrait aussi que la relève rompe carrément avec ces Politiciens d’une autre génération, assoiffés du perchoir. Ils sont de la même Génération, ils ont travaillé tous ensemble dans de gouvernements différents. Rien de nouveau à proposer au peuple si ce n’est le même plat, fade.

Vous, relèves, dites vouloir la jeunesse au cœur de la Gouvernance du pays,  mais vous soutenez les vieux, pour l’argent et l’emploi. Dans cette logique, il serait mieux de laisser IBK faire un second mandat, le temps de préparer la jeunesse pour 2023. Sinon, remplacer IBK aujourd’hui par des incapables comme Soumaïla Cissé, Tiébilé Dramé, Modibo Sidibé ou autres politiques minuscules, c’est de régresser. Dans cette génération, IBK fait figure de proue, seul capable de relever le défi.

Nous devons avoir un champ de visions plus large, laisser de côté les intérêts personnels et faire face à la réalité pour le Mali souhaité.

Contribution de Mahamadou Diarra Madias

 Initiateur de « An Be Fe Ka Gnedon »

icimali

MaliwebEditorial
Malgré tout ce qui se dit, la relève, la jeunesse donc, est en marche. En son sein, il y a une partie qui se trompe de procédure, une autre consciente, n’ayant le Courage d’entamer la procédure. Mais, cette relève est manipulée par des assoiffés du Pouvoir. Le devoir premier de...