Après plusieurs correspondances par voie de presse, les avocats de l’ancien Premier ministre, le Dr Boubou Cissé ont organisé une conférence de presse ce vendredi 8 janvier 2021 pour informer l’opinion nationale et internationale sur ce qu’on appelle désormais « le dossier du présumé complot contre la Transition ».

Cette conférence de presse, qui a eu lieu à la maison de la presse a enregistré la présence effective de Maitre Kassim Tapo et de Maitre Marcel Ceccaldi, du barreau Français, constitués pour assurer la défense de l’ancien premier ministre. Mais aussi celle de Abdourahamane Touré avocat de l’ancien secrétaire général de la Présidence Sekou Traoré.

Au cours de cette conférence le pôle avocats ont par ailleurs dénoncé «  l’acharnement politique » contre celui qui est censé bénéficier de la présomption d’innocence, bien que non inculpé, d’une tentative de déstabilisation dont ils ont émis des réserves quant au bien-fondé et aux procédures d’inculpation.

« Nous sommes au même niveau d’information que la presse malienne. Le juge d’instruction a décidé de placer en détention six  des inculpés  sans les avoir entendu. Le procureur  a demandé l’ouverture d’une information judiciaire pour complot contre le gouvernement association de malfaiteurs  et offense au chef d’Etat » a déclaré Me Tapo.

L’ancien premier ministre déclaré « introuvable » par le procureur, dit lui être en sécurité à l’intérieur du pays et prêt à répondre à toute convocation de la justice.

Cette conférence de presse intervient après deux interviews accordées par Boubou Cissé à deux médias internationaux montre bien que l’homme est sûrement prêt à répondre devant la justice  des faits qui lui sont reprochés, et qu’il ne reconnaît d’ailleurs pas dans les deux interviews exclusives.

A.T.Dansoko et A.Ouattara

SourceMalijet

MaliwebEditorialPolitique
Après plusieurs correspondances par voie de presse, les avocats de l’ancien Premier ministre, le Dr Boubou Cissé ont organisé une conférence de presse ce vendredi 8 janvier 2021 pour informer l’opinion nationale et internationale sur ce qu’on appelle désormais « le dossier du présumé complot contre la Transition ». Cette...