La chute du régime d’IBK n’est qu’une portion de la lutte pour le changement, selon les responsables du MDP. Composante essentielle du M5-RFP, le MDP estime qu’elle a gagné la guerre et gagnera le combat. Cette déclaration a été tenue le mercredi passé lors d’une conférence de presse à la Radio Kayira de Bamako.

Le Mouvement Démocratique et Populaire, composante essentielle du M5-RFP, n’a pas encore enterré sa hache de guerre. Après les luttes multiformes qui ont conduit à la chute du régime IBK, le MDP entend poursuivre la lutte. Pour, affirme-t-il, « balayer le système sociopolitique dont IBK est l’incarnation ».

Selon le président du MDP, Dr Oumar Mariko, le MDP s’est inscrit dans la dynamique du démentiellement d’un régime et du système dès sa création. Et le renversement du régime d’IBK n’est que la première phase de cette lutte de longue haleine et la partie la plus facile, estime Oumar Mariko. Pour le président du MDP, la deuxième phase du combat, celui contre le système, est plus complexe. Car, il s’agit d’arracher le pouvoir des mains des prédateurs. A cet effet, il lance son appel à toutes les couches sociales afin de renverser ce système. À l’analyse du MDP, la crise est liée aussi à la présence des forces impérialistes. Qu’elles soient de la Minusma, des forces Barkhane et de la communauté internationale en général.

Le MDP dénonce également l’immixtion de la Cedeao dans la transition. Ce qui crée des contradictions entre les acteurs du changement. A en croire le MDP, les intimidations de la Cedeao ont conduit le Cnsp dans les compromis qui ne garantissent aucun changement du système politique dans notre pays.

Par ailleurs, le MDP attend de la transition de régler certaines questions à savoir : la sécurité et la paix pour tous les Maliens ; l’exercice de la souveraineté de l’Etat ; le dialogue intercommunautaire dans toutes les zones de conflit sans ingérence étrangère aucune ; l’évaluation sans complaisance de la présence des forces étrangères sur le sol malien ( Barkhane, Minusma, Takuba, G5-Sahel) et prendre des décisions courageuses qui vont dans le sens de la souveraineté nationale ; la relecture inclusive de l’Accord pour la paix et la réconciliation, etc.

Oumar SANOGO

 

Source: le democratre Mali

MaliwebEditorialPolitique
La chute du régime d’IBK n’est qu’une portion de la lutte pour le changement, selon les responsables du MDP. Composante essentielle du M5-RFP, le MDP estime qu’elle a gagné la guerre et gagnera le combat. Cette déclaration a été tenue le mercredi passé lors d’une conférence de presse à...