Ainsi, que le laisse entendre ce “vitriol” mal écrit, car c’est bien lui, alors membre de la sous-section RPM de Dramanebougou qui a fait déplacer IBK ( avant qu’il ne soit élu président du Mali en 2013) également membre de la même sous-section, pour venir participer à une réunion du parti. Les faits sont têtus, le commentaire est libre.

Parti en France pour faire un doctorat, ce brillant étudiant n’a pas abandonné ses chères activités politiques, pour la simple raison qu’il est aujourd’hui le président du mouvement An Ka Ben, section France, un mouvement crée, par l’honorable Moussa Timbiné.
Karim Agaly Cissé ne dit rien qui ne soit vérifiable, ou vérifié. Ce jeune homme a sans doute montré des qualités réelles pour mériter ainsi (parmi cette kyrielle de jeunes) de la confiance totale de Moussa Timbiné, même si parfois certaines attitudes peuvent heurter. Nous sommes tous des humains et cela doit être (normalement) tolérable et compréhensible, par ceux qui sont eux-aussi animés de bonne foi.Ce qui n’est malheureusement pas le cas sous nos cieux. Ce n’est pas parce qu’il a fait des études à Oxford, Cambridge, Sorbonne ( que sais-je encore) qui aura fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Karim Agaly Cissé est un militant de première heure du RPM, son itinéraire politique n’a rien à voir avec celui d’un populiste ringard et anachronique, ou encore moins du vulgaire opportuniste toujours prêt à dîner avec le diable. Ce n’est pas un sordide mercenaire de la plume, qui écrit pour des clopinettes.
Entre le sabre et les roquettes, qui choisir ! Guillaume Soro a pris les armes contre le pouvoir de Laurent Gbagbo, avant de devenir ensuite deux fois président de l’Assemblée nationale de Cote d’Ivoire. Ironie de l’histoire, c’est le président Alassane Ouattara qui doit demander et obtenir la tête de Moussa Timbiné.

Soyons sérieux ! La Côte d’Ivoire ne doit pas nous donner des leçons de démocratie ou de bonne gouvernance. Il n’y a pas eu de conférence nationale souveraine dans ce “précarré français”.
Karim Agaly Cissé est bien dans son rôle et ce ne sont pas de médiocres pamphlétaires qui vont pouvoir briser son élan et ses énergies positives au service de son parti, le RPM, et son puissant et généreux “mentor”, l’honorable Moussa Timbiné…

B. CAMARA

Source : Le Phénix

MaliwebEditorialPolitique
Ainsi, que le laisse entendre ce “vitriol” mal écrit, car c’est bien lui, alors membre de la sous-section RPM de Dramanebougou qui a fait déplacer IBK ( avant qu’il ne soit élu président du Mali en 2013) également membre de la même sous-section, pour venir participer à une réunion...