Autant que les mariages prennent l’ampleur, autant les divorces aussi sont nombreux. Ce phénomène repose sur plusieurs causes. Du côté des parents qui donnent leurs filles au mariage précoce ou forcé et aussi, les filles, elles-mêmes souvent prises au piège.

 

On célèbre fréquemment les mariages dans notre société. Selon les constats, la célébration des centaines de mariages, voire plus, se fait les dimanches et les jeudis ici à Bamako et ailleurs. Cet acte solennel est nécessaire dans notre société, puisque d’un côté la religion l’impose, et surtout c’est un phénomène qui est ancré dans nos traditions, nos mœurs. Toutes filles et tous jeunes hommes rêvent un jour de porter, cette robe blanche concernant les filles, ou ce blazer blanc pour les hommes. En plus, les rituels sont nombreux selon les traditions, mais vont tous dans le même sens. Variantes, ces pratiques, liées aux cérémonies de mariage, ont toutes un point commun, c’est d’accompagner les mariés par des bénédictions et les appuyer pour la bonne conduite à adopter durant les premiers pas des jeunes mariés dans leur tout nouveau foyer.  De cette manière, le respect s’instaure, l’amour se solidifie et s’enflamme, la joie régnera dans la maison et même au-delà. Mais hélas! De nos jours, quelque chose ne marche pas. Puisqu’autant à la mairie, les maires  célèbrent des mariages autant au tribunal, les juges prononcent les divorces. Et de surcroit, il s’agit très souvent de jeunes couples. Les causes sont profondes et nous reviendront sur le sujet. Les cas sont différents. Cela peut venir de la jeune femme, de l’homme ou tout simplement des familles respectives du couple. Le milieu social aussi est en partie une des causes sans oublier les mariages précoces ou forcés. C’est pourquoi, des groupements féminins et des ONG d’ici et d’ailleurs, sont déterminés pour combattre cela. Des mensonges venant des hommes, surtout des petites promesses font un impact majeur sur le futur foyer conjugal. Tout compte fait pour réduire ce phénomène de divorce dans notre pays, que chacun joue sa part de responsabilité. Les parents quant à eux, devraient au préalable, donner une Éducation qui répond à nos valeurs  à leurs enfants. Les juges doivent être attentifs pour ne pas léser le plus faible, généralement, la femme.  Les filles aussi devraient oublier les compromis tout en gardant la foi. Comme nous avons l’habitude de dire, le mariage est pour le meilleur et le pire.

 

FOUINEUR

Source : LE COMBAT

MaliwebEditorialSociété
Autant que les mariages prennent l’ampleur, autant les divorces aussi sont nombreux. Ce phénomène repose sur plusieurs causes. Du côté des parents qui donnent leurs filles au mariage précoce ou forcé et aussi, les filles, elles-mêmes souvent prises au piège.   On célèbre fréquemment les mariages dans notre société. Selon les...