Dans la nuit du 06 au 07 novembre 2019, à l’aéroport international Modibo Keita de Sénou, tous les passagers d’un Boeing venus de Brazzaville, qui a atterri, à 00 h 11 minutes ont échappé au contrôle de la police. L’information balancée sur les réseaux sociaux, par vidéo filmé par un passager abasourdi, s’est vite rependue, à travers la ville comme une trainée de poudre. Que s’est-il passé pour qu’un tel scandale arrive ? Entre négligence coupable ou erreur professionnelle, la Direction de la Police des Frontières et la direction générale de la police tentent de rassurer les Maliens.

Dans un communiqué justificatif, la Direction de la Police des frontières, confirme l’information sur les réseaux sociaux, relative à l’absence des agents à leurs places au moment de l’arrivée d’un Boeing à l’aéroport de Sénou.
Rappelons que cette forfaiture a été découverte grâce à une vidéo d’un Malien exaspéré par cette attitude, qu’il trouve irresponsable, même en temps normal. Cette vidéo, qui a soulevé un tollé sur les réseaux sociaux et dans les salons feutrés de Bamako, a été suivie d’un communiqué signé par le Contrôleur général de Police Arouna SAMAKE, Directeur de la Police des Frontières qui a davantage fâché les observateurs. Ainsi, dans ledit communiqué, le Directeur de la Police des Frontières informe l’opinion nationale et internationale que suite à la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux, faisant état de l’absence des policiers dans les box d’enregistrement à l’arrivée du vol Air Mauritanie en provenance de Brazzaville dans la nuit du 06 au 07 novembre 2019 à 00 heure 11 minutes, que des mesures disciplinaires ont été prises contre les policiers en poste au moment des faits. Selon les termes de son communiqué, la procédure d’ouverture et de fermeture des portes d’accès à la Zone internationale relève de la compétence exclusive de la Police de l’Air et des Frontières de l’Aéroport International Président Modibo KEITA-Sénou. Toutefois, selon lui, l’absence de ces agents de contrôle s’explique par le fait que ce jour-là lorsque le vol était arrivé, ‘’les portes étaient fermées, conformément à la procédure de sûreté aéroportuaire’’.
« Mais un Agent de la Direction des Aéroports présent, sans se référer à la Police, s’est permis d’ouvrir les portes avec sa carte magnétique en violation de la procédure précitée. Lorsque les Policiers se sont rendu compte, les passagers étaient arrivés au box. Ainsi, c’est un d’entre eux mécontent qui a filmé et diffusé dans les réseaux », précise ledit communiqué.
Reconnaissant leur défaillance, le Directeur de la Police des Frontières invite tout de même au respect strict des procédures et rassure que des dispositions sont prises à l’interne pour que de pareils incidents ne se reproduisent plus.
Au regard des commentaires qui ont suivi ce communiqué, illustrant la colère des Maliens face à la défaillance de trop, Directeur général de la police nationale a tenté de rassurer lui aussi.
Il affirme qu’il a constaté avec stupéfaction une vidéo sur les réseaux sociaux montrant les box d’enregistrement vides, lors de l’arrivée du vol d’Air Mauritanie du jour.
« Le lendemain, à l’aéroport international Président Modibo Keita Sénou, le ministre chargé de la sécurité, accompagné de son homologue des transports, a rencontré les responsables de la plateforme aéroportuaire pour faire le point de la situation. Les mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre de tous les agents qui étaient en poste », a-t-il indiqué dans son communiqué, avant de rassurer l’opinion nationale et internationale que des dispositions supplémentaires seront prises pour que de tel incident ne se reproduise plus jamais.
En tout état de cause, la Direction Générale de la police nationale rassure les Maliens que ces policiers de l’aéroport Modibo KEITA de Senou ne vont plus récidiver.

PAR CHRISTELLE KONE

 

Source: info-matin

MaliwebEditorialSociété
Dans la nuit du 06 au 07 novembre 2019, à l’aéroport international Modibo Keita de Sénou, tous les passagers d’un Boeing venus de Brazzaville, qui a atterri, à 00 h 11 minutes ont échappé au contrôle de la police. L’information balancée sur les réseaux sociaux, par vidéo filmé par...