Du coup d’état à nos jours, le Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP) a pris plusieurs dispositions   conformément à son acte fondamental.  Ainsi après le rappel des passeports diplomatiques détenus par d’anciens fonctionnaires, le rappel des véhicules de fonctions détenus par les anciens ministres et députés, c’est les gardes-du-corps mis à la disposition de ces derniers qui sont invités à regagner leurs services initiaux.

 

« J’ai l’honneur de vous demander de vouloir bien prendre l’ensemble des mesures nécessaires en vue de reverser dans leurs corps d’origines, les personnels des forces Armées et de sécurité détachée auprès des anciens ministres et députés ».

Tel est le contenu   de la lettre signée par le vice-président du CNSP adressée au Secrétaire général   du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. L’esprit de la présente demande vise certainement à tourner définitivement la page avec l’ancien régime à la veille de l’installation d’une nouvelle équipe Gouvernementale et d’un Comité National de Transition dont le but principal est de jouer le rôle d’une Assemblée à l’image de l’ex Hémicycle. Au Mali, tous les membres du Gouvernement et les présidents des Institutions ont des gardes-du-corps à leur disposition durant toute la période de leur exercice. Au niveau de l’Assemblée Nationale, certains députés qui occupent des postes stratégiques bénéficient également de ces privilèges souvent avec des sentinelles au niveau de leur domicile.  Après la chute du régime IBK et la dissolution (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

Mahamane TOURE

NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialSociété
Du coup d’état à nos jours, le Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP) a pris plusieurs dispositions   conformément à son acte fondamental.  Ainsi après le rappel des passeports diplomatiques détenus par d’anciens fonctionnaires, le rappel des véhicules de fonctions détenus par les anciens ministres et députés, c’est...