Voilà 19 ans que de jeunes journalistes, à peine acceptés par la profession, faisaient le pari fou de se lancer dans l’aventure du Quotidien. Idéalistes, à la lisière de l’insouciance, s’estimant les derniers sur les remparts, en tout cas, d’éternels chiens de garde de la norme républicaine, de la vertu démocratique, de la justice et de la morale publique, ils lançaient INFO-MATIN. C’était le 5 janvier 1998.

editorial logo edito

Le Canard se veut le bras armé de l’intérêt de notre peuple et le défenseur des faibles et des sans voix.
Pendant 19 ans, le Quotidien, qui se veut être celui des sans voix, s’est assigné comme objectif, entre autres, la contribution à la consolidation de l’ancrage et des acquis de notre démocratie : libertés démocratiques, singulièrement celles de la presse, de pensée, d’expression, de réunion… Mais aussi, Info-Matin s’est clairement inscrit dans le combat pour le progrès, la justice et l’aboutissement des attentes légitimes de notre peuple : la bonne gouvernance, la lutte contre la délinquance financière et la corruption, le développement durable, la bonne distribution de la justice, de l’École, de la santé, de l’Eau potable et de l’Énergie.
Depuis, bien d’eaux ont slalomé dans le lit de l’Éternel Djoliba. D’excellentes équipes se sont relayées dans la rédaction, mais le journal est resté le même, le vôtre : la ligne du journal immuable.
C’est pourquoi, de sa création à ce 9 janvier 2017, le Quotidien des sans Voix est (et restera) le même faisceau, la même synergie de confiance entre une équipe et son lectorat. Sur des bases et lignes claires et nettes.
Aussi, faudrait-il comprendre que l’engagement politique personnel de son fondateur ne puisse impacter cette ligne rédactionnelle ancrée dans le marbre et dans le granite : défendre l’intérêt supérieur de la Nation, l’unité et la cohésion nationales ; lutter sans concession ni compromission aucune contre les abus, l’injustice, l’impunité, l’exclusion, la corruption, la prédation, l’improbité.
Au nom de l’héritage et de l’idéal qui ont prévalu à sa création, voilà 19 ans, la bataille se poursuivra avec la même énergie et la même objectivité, la même constance et la même détermination. Sans aucune complaisance ni aucune compromission. Comme par le passé, pour l’émergence d’un Mali de progrès et de justice sociale, d’un Mali de dialogue et de convergence, d’un Mali de liberté et de démocratie vraie, d’un Mali d’ambition partagée et de vérité.
Le challenge 2017 du Quotidien des sans Voix est d’informer objectivement pour aider à comprendre et prendre part aux enjeux et défis qui assaillent notre pays et à participer pleinement au renouveau qui se profile. Pour un «mieux vivre ensemble», pour la paix à dompter ensemble, pour un Mali « un et indivisible » à enfanter et à forger en commun, Info-Matin assume de «dire sans nuire, montrer sans choquer, témoigner sans agresser, dénoncer sans condamner ».
Aligné ? Info-Matin l’est et le sera sur ses convictions et ses opinions. Que la bonne foi et l’honnêteté partagées avec lui fassent qu’il n’y ait pas d’opinion ni de position neutres. Ce que notre sacerdoce exige, c’est beaucoup plus l’objectivité, l’impartialité étant en la matière comme le Saint Graal, une quête presqu’impossible.
En attendant l’aboutissement de cette quête, comme à l’entame, le Quotidien des sans Voix entend s’assumer comme la voix de toutes celles et de tous ceux qui aiment le Mali. Celle de ceux qui souffrent dans le silence et dans l’anonymat de ce qu’est devenu notre Maliba et qui prient quotidiennement pour son unité, sa cohésion, son intégrité et sa réconciliation. Celle de toutes celles et de tous ceux qui aspirent voir leur Mali, notre Mali, célébré au firmament de grandes Nations émergentes de progrès et de prospérité partagés. Celle de toutes celles et de tous ceux qui espèrent voir enfin prospérer demain un «avenir radieux ». Enfin, celle de toutes celles et de ceux qui pensent Mali, proclament Mali et agissent Mali.
Pour le Mali, ce Mali, que chacun aime et ambitionne, à sa manière, après quelques semaines de congés annuels, votre journal est de retour.
Fidèles lecteurs, en vous remerciant pour votre fidélité, votre confiance, votre compréhension, votre soutien, votre accompagnement, le Quotidien des sans Voix vous renouvelle ses vœux de Bonne et Heureuse Année 2017.

Par Sidi DAO

 

Source: info-matin

MaliwebEditorial
Voilà 19 ans que de jeunes journalistes, à peine acceptés par la profession, faisaient le pari fou de se lancer dans l’aventure du Quotidien. Idéalistes, à la lisière de l’insouciance, s’estimant les derniers sur les remparts, en tout cas, d’éternels chiens de garde de la norme républicaine, de la...