Il y a certains qui profitent de tout, même du mépris pour tenter de se hisser au sommet. Quels genres d’hommes êtes-vous ?
Pendant que nous pleurons nos morts, d’autres essayent d’en tirer un prétendu profit politique en essayant de nous vendre des images d’hommes politiques périmés comme s’ils étaient des messies. Quelle petitesse d’esprit !!! Chaque malheur du peuple leur sert maintenant de tremplin pour cela.

En effet, au moment où il faut faire le deuil de nos Martyrs tombés à Indelimane et soutenir nos Famas, les hommes de main de SBM cherchent à le blanchir en jubilant sur les réseaux sociaux que les massacres continuent de plus bels et que leur champion était irremplaçable. Quelles imposture et forfaiture ?
On peut lire sur les pages Facebook de ses affidés comme Mamadou Moussa Sanogo et autres des messages comme celui-ci : « SBM est parti de la primature depuis des mois, les Maliens meurent tous les jours, personne ne parle… » Les plus irresponsables s’amusent même à dresser le tableau macabre comparatif entre leur mentor (SBM) et le Premier ministre actuel, le Dr Boubou Cissé. Quel mépris pour le peuple malien !
Que c’est pathétique ! Quelle ignoble récupération sur fond de règlements de comptes et de vengeance larvée !
Qui veut réhabiliter l’apatridie sur les cadavres fumants de nos soldats ?
Soumeylou Boubèye Maiga sur invitation du Général français Bruno Clément Bole a participé la semaine dernière en Suisse à la conférence sur la diplomatie extraterritorialité, c’est-à-dire à la conférence qui élabore le plan de partition du Mali que les Occidentaux sont en train de préparer.
Après avoir détruit nos armes et notre aviation, après avoir livré Kidal à l’ennemi, depuis un certain temps, il se promène avec la carte de Chine pour essayer de vendre à ses complices étrangers l’idée d’une solution de la crise malienne à la Chinoise. C’est à dire un pays, deux systèmes !
Contrairement aux inepties de ses thuriféraires et laudateurs, SBM n’est pas un saint et ne le sera jamais vu son passif ! Rien ne pourra absoudre les impostures et forfaitures de ce monsieur qui n’a fait que remplir sa panse en pillant le trésor public. Il n’a jamais été, il n’est pas et ne sera jamais ce qu’il veut faire croire aux naïfs. En tout cas, pas un patriote désintéressé.
Pour preuve, même le massacre de nos soldats n’a pas empêché le Tigre en carton de se réunir en grande pompe avec son micro-parti en France pour célébrer sa rentrée politique !
Pour lui, seul le pouvoir compte et tous les moyens sont bons pour y accéder. Il oublie qu’on l’a vu à l’œuvre. Il n’est même pas nul, mais très nul et c’est pour cela qu’il en fut chassé.
Qu’il sache qu’aucune manipulation ne le fera revenir encore, le peuple malien y veille !
En tout temps, la force d’une nation réside dans l’unité.
Aujourd’hui, chaque Malien et chaque Malienne à l’obligation et le devoir de défendre l’honneur du Mali. De ce que cet honneur commande de ce que cet honneur refuse.
Et l’honneur du Mali refuse aujourd’hui la mesquinerie, la manipulation et la trahison.
Que Judas, un autre des affectueux sobriquets de Soumeylou Boubèye Maiga, sache que la décence n’interdira pas trop longtemps ceux qui savent de raconter sa singulière bravoure mouillée un soir de mars 2012, sur la route de Kati.
Eh oui, vous avez bien compris, il s’agit bien du téméraire, de l’imperturbable et du serein leader selon ses laudateurs, du sérénissime hérisson du quartier du fleuve.
Si le Bon Dieu m’en donne l’occasion, je reviendrais un jour sur le film pathétique du mouillage de ce grand et dramatique soir pour notre zéro pardon notre héros !

Maguette Sanogo.
Maliba Break News

Source: info-matin.

MaliwebEditorialPolitique
Il y a certains qui profitent de tout, même du mépris pour tenter de se hisser au sommet. Quels genres d’hommes êtes-vous ? Pendant que nous pleurons nos morts, d’autres essayent d’en tirer un prétendu profit politique en essayant de nous vendre des images d’hommes politiques périmés comme s’ils étaient des...