Le ridicule ne tue plus au Mali. Tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent. Dans  cette vidéo, plusieurs femmes ramassent des légumes jetés dans les dépotoirs de l’aéroport pour des fins de business. Cet acte est comparable à un acte de crime. Car, la vie de beaucoup de Maliens est en jeu. Des mesures correctives doivent être prises.

 

Désormais, nous devons tous bien contrôler le contenu de nos assiettes. Car, nous ne connaissons pas d’où vient ce que nous mangeons au quotidien. Si l’objectif de manger est de prévenir contre la faim, est-ce que le mieux ne serait pas d’observer la faim pour éviter de se contaminer après la consommation d’un aliment malsain ?  Si des femmes qui doivent faire la cuisine pour nous, cependant, elles se livrent à des activités illicites, nous devons craindre le pire. Peut-on imaginer un peu l’effet dévastateur que pourrait causer la consommation des choux et d’aubergines sales ?  Est-ce que ces femmes-là qui ramassent des légumes jetés sont au courant des effets secondaires qu’ils peuvent produire ?  Ces femmes qui font certainement ce travail pour  leur  gagne-pain quotidien ne sont rien d’autre  que des tueuses en série. Cela montre à quel point le Malien pourrait être capable de tuer son semblable pour son gagne-pain. Nous ne sommes pas encore parvenus à maitriser notre système d’alimentation. La malnutrition est constatée au nord de notre pays avec la crise sécuritaire. À cela s’ajoute la propagation de la maladie à coronavirus. Nous devons craindre le risque de contamination, cette fois-ci par nos assiettes. Que Dieu vienne en aide !

Lansine Coulibaly

LE COMBAT

MaliwebEditorialSociété
Le ridicule ne tue plus au Mali. Tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent. Dans  cette vidéo, plusieurs femmes ramassent des légumes jetés dans les dépotoirs de l’aéroport pour des fins de business. Cet acte est comparable à un acte de crime. Car, la vie de...