Salia Diarra, le Maire de Banguineda et le sous-préfet de Kati, ont été placés sous mandat de dépôt ce jeudi 17 octobre pour des présumées malversations portant sur 197 millions de FCFA

Après Bakary Togola et plusieurs autres personnalités, la justice se penche sur la sulfureuse gestion de la municipalité de Baguineda. Interpellé par le pôle économique dans la journée de ce jeudi 17 octobre, le maire a été finalement déféré à la maison centrale d’arrêt de Bamako.

Il nous revient que le sous-préfet de Kati, un adjoint du maire et deux régisseurs ont également subi le même sort. Ils sont accusés d’atteinte aux biens publics par faux et usage de faux portant sur plus de 197 millions.

Le Vérificateur Général soupçonne un montant beaucoup plus important. Dans son rapport 2018, le Bureau du Vérificateur Général a relevé des irrégularités financières d’une somme totale de 529,74 millions de FCFA.

Voici le commentaire qui est fait dans le rapport du BVG sur la gestion de la commune:

« Dans la Commune rurale de Baguineda-Camp, la gestion des affaires communales par le Maire, pendant la période sous revue, compromet la mise en œuvre des projets et programmes de développement de la localité.

Elle est marquée par d’importantes irrégularités financières consécutives, d’une part, à la non-perception ou à la perception irrégulière des recettes locales et, d’autre part, aux dispenses de paiement illégales délivrées.

Ainsi, le montant de déperditions financières qui en résulte dépasse près de quatre fois les recettes propres collectées au niveau de la Commune, soit un montant de 529,74 millions de FCFA ».

Malivox.net

MaliwebEditorialJusticeMali actuMalijetmaliwebMaliweb Malijet Maliactumaliweb net
Salia Diarra, le Maire de Banguineda et le sous-préfet de Kati, ont été placés sous mandat de dépôt ce jeudi 17 octobre pour des présumées malversations portant sur 197 millions de FCFA Après Bakary Togola et plusieurs autres personnalités, la justice se penche sur la sulfureuse gestion de la municipalité...