Le Président du Haut Conseil Islamique du Mali s’est exprimé le 28 octobre à l’occasion du Maouloud sur la publication des caricatures du Prophète Mohamed en France. Ousmane Madani Haidara a préconisé à la communauté musulmane d’ignorer ces actes.

D’après le guide d’Ançardine international, la meilleure manière de répondre à la provocation est de détourner le regard, d’autant qu’il est interdit à tout musulman de chercher à voir les dessins incriminés.

Par ailleurs, il estime qu’accorder de la valeur aux caricatures reviendrait à donner de l’importance à leurs auteurs qui, selon lui, ne cesseront pas tant qu’ils retiennent l’attention.

Cependant, Ousmane Madani Haidara s’est néanmoins interrogé sur le sens de la laïcité. C’est au nom de ce principe que les actes condamnés par le monde musulman sont justifiés en France, notamment par le Président français Emmanuel Macron.

Le Mali partage avec la France ce principe de gouvernance mais son interprétation diverge. « Chez nous, la laïcité signifie l’acceptation de toutes les religions », explique le guide religieux.

« Devons-nous comprendre que pour la France, la laïcité veut dire dénigrer le Prophète ? », s’est-il interrogé.

Malivox

MaliwebEditorialReligion
Le Président du Haut Conseil Islamique du Mali s’est exprimé le 28 octobre à l’occasion du Maouloud sur la publication des caricatures du Prophète Mohamed en France. Ousmane Madani Haidara a préconisé à la communauté musulmane d’ignorer ces actes. D’après le guide d’Ançardine international, la meilleure manière de répondre à...