Les 178 éléments de la promotion 1994-1999 «AP» de la défunte ENA sont aux anges d’avoir finalement reçu leurs précieux parchemins de leur vivant , avant-hier samedi, lors d’une cérémonie de remise riche en émotions et en retrouvailles.

C’était le couronnement de plusieurs années d’efforts abattus par certains des ultimes diplômés de la section historique Administration Publique, lesquels tenaient à immortaliser leurs traces ainsi que leur appartenance à la prestigieuse école au même titre que les précédentes vagues de publicistes. Rien n’était pourtant gagné d’avance, au regard de la disparition de nombreux repères administratifs et après l’absorption de l’Ecole nationale d’administration par l’avènement de l’Université. Et c’est grâce à l’attachement des plus tenaces d’entre eux à la charge symbolique de leur filière commune que des diplômes en bonne et due forme ont pu être confectionnés à l’identique des parchemins authentiques de l’ENA et décernés en remplacement des attestations qui servent depuis 23 ans de passeport d’accès aux postes de responsabilité, aux concours d’enrôlement, etc. Pour ce faire, il aura fallu reconstituer toute une histoire : concevoir à nouveau ou retirer des placards d’anciens sceaux, revisiter des traditions et même perturber la quiétude de signataires à la retraite. C’était le prix à payer pour s’éviter les tiroirs aux oubliettes, surtout qu’au sein de la dernière promotion figurent des cadres aux plus hautes responsabilités de l’administration publique.

Rassemblées par la Rédaction

Source: Le Témoin

MaliwebEducation malienne
Les 178 éléments de la promotion 1994-1999 «AP» de la défunte ENA sont aux anges d’avoir finalement reçu leurs précieux parchemins de leur vivant , avant-hier samedi, lors d’une cérémonie de remise riche en émotions et en retrouvailles. C’était le couronnement de plusieurs années d’efforts abattus par certains des ultimes...