*Le film de l’événement…*

Dans le cadre de la lutte contre la grande criminalité et le banditisme de masse, le 05 juillet 2019, sur la base de renseignements donnés par un paisible citoyen désirant garder l’anonymat, faisant état de la présence d’un groupe de jeunes garçons suspects, qui ont élu domicile un appartement à Kalaban-Coura, à proximité de la station Yara, une équipe choc conduite par l’inébranlable Capitaine Mohamed Lamine COULIBALY, MLC pour les intimes s’est rendue au lieu indiquée, où six (06) jeunes garçons ont été alpagués, en possession de deux (02) Pistolets Automatiques de marque Norinco, entrain de prendre des photos et faire des vidéos. Conduits au Commissariat, ils ont déclaré se nommer respectivement :
1- Soumaïla BARRY alias Ilah, employé de commerce, domicilié à Kalaban-Coura (chef de la bande).
2- Cheick SOW, employé de commerce, domicilié à Faladiè.
3- Oumar DIARRA alias Yousa, artiste, domicilié à Mopti, de passage à Bamako.
4- Malick DIALLO, ouvrier, domicilié à Kalaban-Coura.
5- Ibrahim TRAORÉ alias Apio, employé de commerce, domicilié à Baco-Djicoroni Golf ;
6- Moctar KOÏTA alias Pichichi, étudiant, domicilié à Kalaban-Coura.

Sans désemparer, une perquisition a permis de découvrir :
*Un véhicule de marque Toyota AURIS, immatriculé BE 8094 MD ;
* Deux (02) Pistolets Automatiques de marque Norinco ;
* Trois (03) motos de marque Djakarta🛵 ;
* Vingt-sept (27) téléphones portables📱, dont six (06) iPhone, neuf (09) Samsung, six (06) Tecno, deux (02) Nokia, un (01) Huawei, un (01 Hisense, un (01) Mi, et un (01) Alcatel ;
* Six (06) disques durs d’ordinateurs ;
* Un (01) ordinateur portable💻 ;
* Un (01) appareil photo numérique📷 ;
* Trois (03) tablettes ;
* Six (06) sacs d’ordinateurs (vides) ;
Des cartes bancaires💳et divers objets.

Interrogés sommairement, les cinq (05) autres ont déclarés être des amis inséparables du fameux Soumaïla BARRY, alias Ilah, chef du gang.

Dans son interrogatoire, ce dernier déclara être un commerçant de métal jaune et accessoires sur l’axe Bamako-Kéniéba. À travers cette activité, il tissa des relations d’amitié un de ses clients sénégalais, répondant au nom de Diawando. Ensuite, il ajouta que c’est par les soins de ce dernier qu’il a loué un appartement, en vue de jouir pleinement de ses passages à Bamako, en compagnie de ses acolytes.

C’est ainsi que pendant le mois de carême dernier, lors de son séjour à Bamako, il profita des mouvements du sieur Diawando qui rentre tardivement dans la nuit, pour fouiller dans son sac et s’emparer de son ordinateur portable💻, qui par la suite s’est déclaré être un spécialiste en vol à la roulette, notamment dans le secteur de Niamana et ses alentours.

Cependant, ayant pris goût avec ce premier essai réussi, il s’aventura dans le vol, après un stage pratique sous la supervision l’égide de Diawando, il fonda son propre empire, dont il devint l’empereur, le concepteur et le planificateur. Leur mode opératoire consiste à profiter de l’inattention ou la négligence des victimes, pour commettre leur forfait.

Continuant, il reconnut sans ambages être l’auteur de plusieurs opérations commis avec sa bande dont :

– Un premier cas de vol à la roulette, portant sur l’arme de service d’un Policier à Niamana.
– Le second cas s’est produit devant une dibiterie à Faladié, dont Ies butins étaient : un (01) pistolet Automatique appartenant à un Police des galons (Sergent-Chef), l’insigne de corps et un gyrophare portatif de la Police, tous dans un sac. Après l’avoir dépouillé, il a abandonné le sac contenant une tenue de couleur bleue et un ceinturon de Policier.
– Parlant du troisième cas, il avoua l’avoir perpétré à Kalaban-Coura ACI, dont le butin était un sac contenant un ordinateur portable 💻 de marque HP-OMEN et divers objets pour la médecine moderne.
S‘agissant de la quatrième opération, il deroba à Niamana, Ie sac contenant divers objets et pièces d’identité, au nom du sieur Sidiki BAGAYOKO de Niamana

Continuant dans son interrogatoire, dans la nuit du 04 au 05/07/2019, il reçut la visite de ses acolytes dans son appartement, où il leur montra les deux (02) Pistolets Automatiques de marque Norinco, volés au prejudice de deux Policires. Ainsi, ils commencèrent à faire des snaps (photos et vidéos).

Malheureusement pour eux, le lendemain 05/07/2019 aux environs 15 heures, ils ont été déniché, suite à une descente effectuée par le Chef de la Brigade des Recherches du 6ème arrondissement et ses éléments, alors qu’ils continuaient à faire la bamboula et la dolce-vita, dans leur appartement de luxe.

Questionné sur leurs receleurs, Soumaïla BARRY alias Ilah dénonça les nommés A. DIARRA alias ZIO et BAD (sans autre précision), qui sont activement recherchés, en plus du nommé Diawando.

Signalons que les nommés Soumaïla BARRY alias Ilah, Cheick SOW, Oumar DIARRA alias Yousa, Ibrahim TRAORÉ alias Apio et Moctar KOÏTA alias Pichichi ont tous été déférés devant Monsieur le Procureur de la République, près le Tribunal de Grande Instance de la Commune V du District de Bamako, suivant PV N 0273/11è A, du 10 juillet 2019, aux fins de droit.

La Police ayant déjà accomplie sa mission, cette bande échappera t-elle aux mailles de la justice, pour revenir couper le souffle aux paisibles populations ?

*Pape Cinq Étoiles KONÉ*

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
MaliwebFaits diversInsolite
*Le film de l'événement...* Dans le cadre de la lutte contre la grande criminalité et le banditisme de masse, le 05 juillet 2019, sur la base de renseignements donnés par un paisible citoyen désirant garder l'anonymat, faisant état de la présence d'un groupe de jeunes garçons suspects, qui ont élu...