Dimanche 14 juillet 2019, aux environs de 21h, 3 hôtels et une dizaine de bars ont été saccagés par des jeunes à Daoudabougou. Selon les informations, les jeunes ont organisé ces attaques au motif que les bars et hôtels dérangeaient la population.

 Selon les premières informations recueillies dans les rues de Daoudabougou, en Commune V du district de Bamako, les jeunes se sont révoltés après plusieurs plaintes. En effet, il ressort de notre enquête qu’il était presque impossible de passer devant les quelques bars du quartier sans être harcelé par les prostitués.

C’était de trop. Trop de plaintes. Chaque fois les vieux, sur le chemin de la mosquée, étaient harcelés à travers des attouchements par des filles de joie”, explique un habitant du quartier. En plus, les bruits de ces bars et hôtels gênaient également la population, selon d’autres habitants.

Les vandalismes ont commencé par le bar confiance” connu aussi sous le nom de Bar sam”. Même si, selon des témoins, les jeunes auraient un motif fort” pour commettre cet acte, pour l’instant, les vrais incitateurs ne sont toujours pas connus.

Il y a eu beaucoup de dégâts matériels. Parmi les endroits saccagés, il y a : Man noir”Bella”Biton”Albatros”Grande muraille”, etc. Après avoir brûlé les installations, les auteurs ont emporté des meubles, des motos et même d’autres objets de valeur ; révèle une source policière au 4e arrondissement de Bamako.

On ne déplore aucune perte en vie humaine, mais le propriétaire de l’hôtel Xuxing” a été molesté par la foule. Au moment de notre passage aux commissariats du 4e et 11e arrondissement ; une trentaine de personnes avaient été interpelées dont douze au 4e et 27, majoritairement des mineurs, au 11e.

Nous y reviendrons.

Sokona Varma

Agaicha Kanouté

(Stagiaires)

Source: Mali Tribune

MaliwebInsoliteSociété
Dimanche 14 juillet 2019, aux environs de 21h, 3 hôtels et une dizaine de bars ont été saccagés par des jeunes à Daoudabougou. Selon les informations, les jeunes ont organisé ces attaques au motif que les bars et hôtels dérangeaient la population.  Selon les premières informations recueillies dans les rues...