Les éléments du poste de police de Fana, dirigé par le lieutenant de Police, Assalèck Ag Amarizag, ont arrêté dans la journée du 16 janvier 2020 dernier quatre personnes. Il s’agit de deux femmes et deux hommes pour coups et blessures sur un chef de famille au quartier de Fana Coura.  

 

Marié à deux femmes, le nommé Y.T a été violemment tabassé aux environs de minuit dans la nuit du 15 au 16 janvier dernier au quartier de Fana Coura dans son salon. Et par sa première épouse F.T en complicité avec sa copine qui ont  recruté deux loubards, un Malien et un Ivoirien, pour corriger  Y.T.

Les faits

Selon les sources sécuritaires à Fana, F.T aurait eu une discussion chaude avec son mari Y.T ce dernier temps. Gardant cette rancune pour longtemps, elle finisse par expliquer la situation à sa copine. Et cette dernière avant de donner un bon conseil à son amie, s’est mise à  insulter aussi le mari de sa meilleure amie. Elle a donc promis à son amie de corriger une bonne fois pour toute  Y.T. C’est ainsi qu’elle va recruter deux loubards : un Malien et un Ivoirien, tous résidant à Fana, pour donner une bonne correction à Y.T.  Pour mettre en exécution ce plan,  le dimanche 12 janvier 2020,  une première réunion a eu lieu au domicile de la camarade de  F.T avec les deux jeunes recrutés. Mais les choses se sont mal tournées dans un premier temps. Puis ensuite, la deuxième rencontre a lieu dans la journée du mercredi 15 janvier 2020,  toujours au domicile de la camarade F.T. où une attente a été trouvée entre les dames et les loubards en question. Et c’est vers minuit qu’Y.T, couché dans son salon, que F.T va ouvrir le salon à clé avant d’appeler les deux jeunes au téléphone que son mari est totalement à eux. C’est ainsi qu’ils vont sauter le mur et entrer dans le salon, cagoulés, et commencèrent à frapper violemment Y.T.

Suite à des cris, un voisin aurait vite alerté le poste de police pour secours. Et les hommes du lieutenant Assalèck Ag ont trouvé sur les lieux, un homme gravement blessé gisant dans le sang. Il a vite été transporté au CSRF de Fana pour des soins médicaux.  Et avant de transporter le patient à l’hôpital, un numéro inconnu aurait appelé le sieur l’informant que c’est sa deuxième épouse qui les a autorisés à le tabasser. Quelques  minutes plus tard, ledit numéro n’était plus joignable. Le lendemain très tôt le matin, l’officier délégué de Fana a interpellé les deux épouses de la victime et Y.T pour des interrogatoires. Au cours des interrogations, un autre numéro inconnu appela la première femme réclamant quelque chose. Puis sa camarade, elle aussi,  après avoir entendu que son amie était au poste de police s’est rendue à son tour au poste pour les nouvelles de son amie. A travers les enquêtes menées, l’officier est  parvenu à réaliser que ces deux femmes sont en contact régulier et qu’elles auraient planifié ensemble ce coup contre Y.T. C’est ainsi que les enquêtes ont conduit chez un Ivoirien et un Malien qui seraient les principaux auteurs. A la suite de leurs interrogations, les deux présumés auteurs ont avoué les faits avant d’être placé sous mandat de dépôt au tribunal de Fana.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebFaits diversInsolite
Les éléments du poste de police de Fana, dirigé par le lieutenant de Police, Assalèck Ag Amarizag, ont arrêté dans la journée du 16 janvier 2020 dernier quatre personnes. Il s’agit de deux femmes et deux hommes pour coups et blessures sur un chef de famille au quartier de...