Kampala Direct – 19 mars 2019-  Une affaire rocambolesque, inimaginable surtout au-delà de l’entendement humain.

L’affaire fait crée désormais la polémique dans les rues et différents foyers de la ville de Dabani.

« Elle ne s’est pas empêchée de franchir le seuil de la bêtise humaine. Le Rubicon de l’inimaginable », confie à Afrique Direct, Kato, l’un des frères du défunt Andrew

De quoi s’agit-il ?

Jemimah épouse du défunt haut gradé de l’armée Ougandaise Andrew est connue dans la ville de Dabani pour ses excès de jalousie.

Plusieurs déboires et scènes de jalousie dans la ville à son actif. Mariée à Andrew depuis 15 ans, la femme qui ne rate aucune occasion pour accuser son défunt mari de la tromper avec des jeunes filles de la ville, ne se gênait pas à contrôler tous les faits et geste de ce dernier jusqu’au code de son téléphone.

Décédé le 25 février 2019 dernier suite à un accident de circulation, le corps d’Andrew qui jusque-là était à la morgue va recevoir la visite de son épouse Jemimah hier lundi 18 mars 2019. Pour cause l’expression d’une jalousie. Cette dernière qui accuse son défunt époux d’avoir eu un enfant hors mariage va s’introduire dans la morgue avec le téléphone de son mari dans le but de le déverrouiller avec l’index de ce dernier.

L’opposition des gardes à la morgue n’a pas empêché la dame d’aller au bout de sa tentative. Elle a pu déverrouiller le téléphone malgré l’opposition.

Un geste que la famille du défunt peine à digérer. Accusant l’épouse d’avoir profaner le corps de leurs fils, les parents d’Andrew ont levé le deuil que portait Jemimah tout en lui interdisant désormais de s’approcher du lieu des obsèques.

Edward Muteesa, Kampala

afriquedirect.info

Source: Maliactu.info

MaliwebInsolite
Kampala Direct – 19 mars 2019-  Une affaire rocambolesque, inimaginable surtout au-delà de l’entendement humain. L’affaire fait crée désormais la polémique dans les rues et différents foyers de la ville de Dabani. « Elle ne s’est pas empêchée de franchir le seuil de la bêtise humaine. Le Rubicon de l’inimaginable », confie à Afrique...