L’individu est poursuivi pour exhibitionnisme et a été placé sous contrôle judiciaire par un magistrat du parquet de Nanterre.

Jeudi, dans une rame de métro en direction d’Asnières (Hauts-de-Seine), une jeune femme a remarqué qu’un usager agitait frénétiquement sa main. L’homme, un lieutenant-colonel de gendarmerie, portait le pantalon réglementaire, mais pas l’uniforme complet. La voyageuse se rend compte qu’il n’astiquait pas son arme de service, mais qu’il se masturbait ! Une fois sortie du métro, elle alerte des policiers. Les fonctionnaires vont rapidement mettre fin à ce trouble à l’ordre public en interpellant l’exhibitionniste. L’officier, âgé 58 ans, est placé en garde à vue. Il a reconnu les faits et a été suspendu de la gendarmerie.

Il devrait être remis en liberté dans la journée après avoir été placé sous contrôle judiciaire, selon le parquet de Nanterre, qui a confirmé l’information au Point.

Insécurité

Depuis le mois de mars, la RATP a lancé une campagne dans le métro contre toutes les formes d’agression sexuelle. Son slogan : « Ne minimisons jamais le harcèlement sexuel. Victimes ou témoins, donnez l’alerte ! » Les affiches apposées dans les couloirs proposent aux usagers d’appeler un numéro de téléphone dédié à cette cause. « En France, 87 % des usagères des transports en commun déclarent avoir déjà été victimes de harcèlement sexiste, de harcèlement sexuel ou d’agressions sexuelles et 8 femmes sur 10 se sentent en insécurité dans l’espace public », selon le compte Twitter de Transilien de la SNCF.

Source: lepoint

MaliwebInsolite
L'individu est poursuivi pour exhibitionnisme et a été placé sous contrôle judiciaire par un magistrat du parquet de Nanterre. Jeudi, dans une rame de métro en direction d'Asnières (Hauts-de-Seine), une jeune femme a remarqué qu'un usager agitait frénétiquement sa main. L'homme, un lieutenant-colonel de gendarmerie, portait le pantalon réglementaire, mais...