Un jeune individu répondant au nom d’Abdoulaye Fofana a été tué par la clameur publique le samedi 1 juin, dans l’après-midi vers 18h, non loin de l’hôpital du Point G. Vers le service de psychiatrique (Kabano), plus précisément.

Selon les témoignages reçus, le jeune Abdoulaye Fofana aurait tenté d’enlever par la force le bracelet en cuivre d’un petit garçon, qui a pris la fuite en criant et lui, il le poursuivait à moto sans crainte. C’est ainsi qu’alertée, la foule, s’est mise à le poursuivre entre les rues de Point-G. Il n’a pas eu la chance de les échapper et ils l’ont tabassé à mort, sans aucune autre forme de procès.

Le commissariat de Koulouba a dépêché une équipe sur les lieux et ils ont constaté la mort du petit délinquant. Il meurt ainsi pour un simple bracelet en cuivre. Le malfrat selon les documents retrouvés sur lui, indique, qu’il est sorti de prison le 7 mai dernier et n’aura pas la chance d’y retourner.

C’est tellement dur de donner la vie à un enfant pour le perdre aussi facilement. Mais que faire, lorsque, la jeunesse aussi, au lieu de travailler s’adonne à la facilité ?

Repose en paix.

Seydou Oumar Traoré

SourceLe Confident

MaliwebInsolite
Un jeune individu répondant au nom d'Abdoulaye Fofana a été tué par la clameur publique le samedi 1 juin, dans l'après-midi vers 18h, non loin de l'hôpital du Point G. Vers le service de psychiatrique (Kabano), plus précisément. Selon les témoignages reçus, le jeune Abdoulaye Fofana aurait tenté d'enlever par...