Le 9 décembre dernier, les autorités, après plusieurs plaintes de la population de Niena (région de Sikasso), suite au vol de leurs ânes, ont découvert des crânes, des pattes et des intestins d’âne en pleine brousse. Il se trouve donc que les ânes volés ont été tout simplement égorgés.

abattoir-clandestin-viande-animaux-anes-cheval-chiens

Les malfaiteurs, après avoir réalisé leur opération, ont pris la tangente, laissant le crâne, les pattes et les intestins sur place, en pleine brousse.

Et la viande ? Selon nos informations, une enquête a été ouverte par le Commandant de la gendarmerie de Nièna, le Major Seydou Coulibaly, qui s’est rendu sur les lieux afin de constater les faits. Il était accompagné par le 1er adjoint au Maire, Mamadou Traoré et le chef de poste vétérinaire, Seydou Traoré.

La question qui est aujourd’hui sur toutes les lèvres est de savoir où va la viande de ces  animaux ? Est-elle écoulée sur le marché de Nièna ou sur ceux d’autres localités ? Pour le moment, il est difficile de répondre à ces interrogations. Mais cela rappelle la nécessité de la vigilance de la part des services de contrôle, mais aussi des consommateurs car il faut se rendre à l’évidence que la viande d’âne est bien présente sur les marchés.

Source : Koulouba.com

MALIACTUInsoliteSociété
Le 9 décembre dernier, les autorités, après plusieurs plaintes de la population de Niena (région de Sikasso), suite au vol de leurs ânes, ont découvert des crânes, des pattes et des intestins d’âne en pleine brousse. Il se trouve donc que les ânes volés ont été tout simplement égorgés. Les...