La Cour d’Assises de Bamako a jugé Salim SANGARE pour avoir tué sa troisième épouse. Il a été condamné à trois (03) ans de prison avec sursis. Dans la nuit du 17 décembre 2016, une dispute éclata entre le Sieur Salim SANGARE et son épouse Adiaratou SANGARE au court de laquelle elle proféra des injures. Non content de son comportement, Salim SANGARE lui donna un coup de poing au niveau de son épaule. Subitement Adiaratou SANGARE tomba en criant.

 

Vu qu’elle avait perdu connaissance, il envoya quelqu’un chercher l’infirmière du village. Malheureusement cette dernière était très Occupée par un autre patient. Voulant la transporter à l’Hôpital, Salim constata qu’Adiaratou n’était plus en vie. Il appela ses parents qui vinrent le constater. Après ce constat, ils envoyèrent un émissaire dans la belle famille pour les informer. Le sieur Moustapha SANGARE, grand frère de la défunte ayant appris que sa sœur est morte à la suite des coups reçus, saisit le poste de sécurité de Garalo et porta plainte contre Salim SANGARE. Lors du procès, l’inculpé à la barre, a tenté de modifier les faits sans succès. Il a finalement reconnu les faits qui (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 16 OCTOBRE 2020

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

MaliwebFaits diversInsoliteJustice
La Cour d’Assises de Bamako a jugé Salim SANGARE pour avoir tué sa troisième épouse. Il a été condamné à trois (03) ans de prison avec sursis. Dans la nuit du 17 décembre 2016, une dispute éclata entre le Sieur Salim SANGARE et son épouse Adiaratou SANGARE au court...