Poursuivi pour pédophilie, Tahirou Dembélé a été condamné par la Cour d’assises à 5 ans de prison et au paiement de 500 000 Fcfa de dommages et intérêts. Le film des faits !

Courant août 2019, Ba Thiero, âgée de 12 ans, a quitté Dioïla dans le but de se rendre chez son oncle Moussa Sinayoko à Kati. Arrivée à la gare routière de N’Golonina, n’ayant pu faire face au prix de transport, le chauffeur l’a confiée à Tahirou Dembélé qui, à son tour, l’a confiée à Mariam Camara. Cette dernière l’a engagée en qualité d’aide-ménagère moyennant la somme de 13 000 Fcfa par mois.

Après un mois de travail, Mariam a mis fin à son contrat et l’a ramenée chez Tahirou Dembélé à N’Golonina. Au lieu de la conduire chez son oncle à Kati, Tahirou Dembélé l’a conduite chez lui-même, à Sénou, en lui promettant de la ramener chez son tuteur le lendemain. Malgré l’insistance de la fille de la laisser passer la nuit avec sa voisine, Tahirou Dembélé l’a obligée à rester avec lui dans la même chambre. La nuit, ce qui devait arriver arriva car face au refus d’avoir un rapport sexuel avec lui, Tahirou Dembélé l’a menacée avec un couteau avant d’assouvir son désir sexuel.

Le lendemain, en la ramenant à la place des bus de Kati, comme Tahirou refusait de lui remettre son sac et ayant vu des jeunes assis à côté, la jeune fille s’est mise à crier. Certains jeunes qui observaient la scène ont tenté d’en savoir plus. Après leur avoir expliqué qu’il a abusé d’elle, ceux-ci l’ont conduit au Commissariat de Police du 1er Arrondissement.

Après enquête, le Procureur de la République de la Commune III a requis l’ouverture d’une information au cours de laquelle Tahirou Dembélé a été inculpé de pédophilie, un fait puni par les dispositions de l’article 228 du Code pénal. Au visa de cet article, la pédophilie se caractérise par des actes de pénétration et d’attouchement sexuel commis sur la personne d’un mineur de moins de 13 ans.

Tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur, Tahirou Dembélé a reconnu sans ambages les faits à lui reprochés. Il a expliqué dans les moindres détails avoir demandé à la jeune fille Ba Thiero de l’accompagner à son domicile afin de passer la nuit et pour repartir le lendemain chez son logeur. C’est ainsi qu’il a profité de ce moment de rapprochement pour la forcer à entretenir des rapports sexuels avec lui, sachant bien que la jeune fille Ba Thiero n’avait que 12 ans pendant que lui en avait déjà 43.

Ces faits constitués admettent la qualification du crime de pédophilie tel que prévu et puni par les dispositions de l’article 228 du Code pénal. Les renseignements de personnalité recueillis sur son compte lui sont défavorables, la demande de bulletin n° 2 du casier judiciaire et l’ordonnance de commission d’expertise de l’inculpé sont versés au dossier. Au regard de tout ce qui précède, il résulte de l’information charges suffisantes contre Tahirou Dembélé. Il a été prononcé sa mise en accusation en raison des faits ainsi qualifiés et spécifiés. Il a été renvoyé devant la Cour d’assises pour y être jugé conformément à la loi.

La jeune fille “déviergée” par son agresseur

Devant les juges, Tahirou Dembélé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la jeune fille. Il a expliqué son acte par l’intervention de Satan sinon qu’il a une fille de 14 ans. Et le juge de lui demander s’il osait avoir une relation sexuelle avec sa fille de 14 ou s’il acceptait qu’un autre homme ait une relation sexuelle avec sa fille ? Il a répondu par la négation. La jeune fille Ba Thiero a confirmé les propos de son agresseur. Elle a ajouté que Tahirou Dembélé l’avait menacée avec un couteau avant d’abuser d’elle. Et pourquoi n’a-t-elle pas crié ? Elle dira que Tahirou Dembélé l’avait empêchée de crier en lui obstruant la bouche. Avait-elle déjà fait un rapport sexuel ? Elle répondra qu’elle était vierge au moment des faits. Elle n’avait jamais connu un homme ou fait un rapport sexuel. Le Ministère public et l’avocat de l’inculpé ne poseront pas de question car les faits étaient évidents et clairs.

Dans son réquisitoire, le Ministère public dira que l’accusé a profité du jeune âge de la fille et de sa naïveté pour abuser d’elle. Il a proposé de déclarer Tahirou Dembélé coupable des faits sans circonstances atténuantes. Il a requis 5 ans d’emprisonnement ferme. L’avocat de l’accusé (commis d’office) plaidera qu’il est mal à l’aise dans le dossier car les faits sont constitués contre son client. Il a dit que le dossier de son client prouve que la société malienne va mal. Ce qui pose la question de responsabilité collective, même pour la jeune fille (12 ans) qui a quitté sa localité sans accompagnateur. Ce qui pose la question d’éducation et de responsabilité. Il a plaidé que son client a fauté car il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a demandé à la Cour  de donner une seconde chance à son client qui est chef de famille, avec des enfants. Il a sollicité de la Cour des circonstances atténuantes et sa clémence. Comme dernier mot, Tahirou Dembélé a demandé pardon à la Cour.

Dans sa délibération, la Cour a reconnu l’accusé coupable des faits qui lui sont reprochés avec des circonstances atténuantes.

Dans son Arrêt de condamnation, la Cour a infligé à Tahirou Dembélé la peine de 5 ans d’emprisonnement et le paiement de 500 000 Fcfa de dommages et intérêt. Le président de la Cour a conseillé à l’accusé de bien se comporter à sa sortie de prison.

    Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebFaits diversInsolite
Poursuivi pour pédophilie, Tahirou Dembélé a été condamné par la Cour d’assises à 5 ans de prison et au paiement de 500 000 Fcfa de dommages et intérêts. Le film des faits ! Courant août 2019, Ba Thiero, âgée de 12 ans, a quitté Dioïla dans le but de se...