En collaboration avec la douane, l’antenne régionale de l’Office centrale des stupéfiants (OCS) vient de mettre la main sur environ trois (3) tonnes de faux médicaments dans deux camions en provenance du Burkina Faso. Cette saisie a été rendue possible grâce aux renseignements que les agents avaient en leur possession sur les deux camions suspects immatriculés au Nigeria. Cela s’est passé le lundi 14 juillet dernier à Hérémakono (Sikasso) où les enquêteurs ont intercepté les deux camions immatriculés pour le premier « FKJ 327XY » et « LSD 715 XJ » pour le second.

A la suite des fouilles des cargaisons, les  agents des deux structures anti fraude ont découvert que les  mastodontes contenaient des produits pharmaceutiques contrefaits. Ils se composent de comprimés et de solution injectable : diclofenac, novalgin, analgin, coartem, des cathétères etc. Après leur interpellation, les conducteurs des deux camions n‘ont pu produire le moindre document légal. C’est pourquoi, selon nos sources, les responsables du bureau régional de l’Ordre des pharmaciens, a qualifié cet acte de « trafic international de produits pharmaceutiques », justifiant que  les produits sont transportés sans document d’importation légal  de la direction de la pharmacie et du médicament ».

C’est  au regard de la violation de certains textes législatifs et réglementaires, notamment la loi N° 81-46 ANRM du 22 juin modifié portant autorisation de l’exercice privé des professions sanitaires, le décret 91-106/P-RM modifié portant exercice des professions sanitaires dans le secteur pharmaceutique… » que le chef de l’antenne  régionale de l’OCS a informé le procureur de la République, près le Tribunal de grande instance de Sikasso d’un cas de « trafic international de produits pharmaceutiques contrefaits ». Par la suite, selon nos sources, les deux camions et leurs contenus ont été mis à la disposition des douanes de la Cité du Tata.

Mohamed TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebFaits diversInsolite
En collaboration avec la douane, l’antenne régionale de l’Office centrale des stupéfiants (OCS) vient de mettre la main sur environ trois (3) tonnes de faux médicaments dans deux camions en provenance du Burkina Faso. Cette saisie a été rendue possible grâce aux renseignements que les agents avaient en leur...