Les espaces publics appartenant au Centre d’Animation pédagogique (Cap) et celui à la Compagnie malienne pour le développement du Textile (Cmdt) sont en train d’être  morcelés illégalement  par des prédateurs fonciers à Nièna. Les noms qui circulent sont celui du 2eme adjoint  au maire  Togola  et le représentant  du domaine  de Sikasso, Djimé Soumounou, sous le silence complice du maire  Seliba   Diallo.Selon nos radars,  l’espace  public  du cap de Nièna et celui de la Cmdt  font l’objet d’un morcellement illicite de la part des prédateurs fonciers de la mairie et du domaine, notamment, Seydou Togola, 2e adjoint au maire et le représentant du domaine de Sikasso, Djimé Soumounou. En complicité avec le maire  Seliba   Diallo, lui-même, des  constructions anarchiques sont  déjà faites sur le site.

Pour confirmer cet état de fait, Mamadou Diallo, un entrepreneur de la localité, nous a confié qu’il a lui-même été rapproché par le 2e adjoint du maire Seydou Togola afin de  lui proposer des lots dans ces espaces qui seront, selon lui, bientôt lotis. Le paradoxe est que le Cap et  la Cmdt de Nièna n’ont pas donné leur feu vert pour ce morcellement en tant que  vrais propriétaires des lieux.

Selon des sources, le D. Cap de Nièna aurait même écrit au sous-préfet pour l’informer  de ce projet de morcellement illicite  ainsi que de la construction anarchique qui existe  déjà  sur le domaine.

Les plus hautes autorités  sont interpelées afin de protéger ces  deux espaces publics qui sont désormais dans le champ de vision des prédateurs de la mairie qui n’hésiteront pas à exproprier les deux services publics. Car, selon des témoignages, depuis l’arrivée de Seliba Diallo et ses complices à la tête  de la mairie de Nièna, des détournements de fonds publics et des morcellements  illicites sont devenus le quotidien des pauvres paysans de cette localité. Affaire à suivre !

Lassi Sanou

Source: Le Démocrate- Mali

MaliwebInsoliteJustice malienne
Les espaces publics appartenant au Centre d’Animation pédagogique (Cap) et celui à la Compagnie malienne pour le développement du Textile (Cmdt) sont en train d’être  morcelés illégalement  par des prédateurs fonciers à Nièna. Les noms qui circulent sont celui du 2eme adjoint  au maire  Togola  et le représentant  du domaine ...