BAMAKO QUARTIER HIPPODROME RUE 240

Un colonel de l’Armée française retrouvé mort avec une balle dans la tête

_Un colonel de l’Armée française du nom d’EDOUARD, cinquantenaire, habitant au quartier Hippodrome sur la rue 240 à Bamako, a été retrouvé mort dans sa chambre, une balle dans la tête. Le corps a été découvert dans la matinée du Samedi 30 octobre 2021. Le mystère est total !

Selon les témoignages recueillis sur place, la balle a transpercé la tête de part et d’autre pour ricocher sur l’armoire avant de se loger dans le mur de la chambre. Les traces de sang étaient encore visibles sur les lieux et une arme déposée à côté du corps ensanglanté.
La police scientifique était sur place pour relever les indices ainsi que des Experts de la MINUSMA. L’enquête à été officiellement confiée à la BIJ.
La police du 17ème Arrondissement a été la première à se rendre sur le lieu et elle a immédiatement ouvert une enquête avant d’être dessaisie. Pourquoi donc ? Mystère, boule de gomme !

Selon certaines sources, il serait de la MINUSMA et est revenu de mission le mercredi 27 Octobre.
Selon une confidence recueillie auprès d’un Employé de la maison, leur patron était perdu de vue depuis Jeudi. «Nous ne savions pas où il se trouvait», déclare un des deux gardiens, de jour et de nuit.
Et la cuisinière, comme à son habitude, continuait à préparer et garder le repas dans le congélateur. Elle remarqua que personne n’avait touché au plat depuis ce jeudi 28 Octobre. Le mystère s’épaississait.
Alors le personnel, après concertation, décida de forcer la porte de la chambre à coucher pour savoir.
La femme de chambre trouva mieux. Elle avait le numéro de téléphone d’un proche du patron et décida d’appeler ce dernier, un Capitaine de l’Armée française. Ce dernier arriva et ensemble, ils défoncèrent la porte et firent la découverte macabre : le corps gisait sur le lit avec des traces de sang et l’impact d’une balle visible sur l’armoire et le mur. S’agit-il de la balle qui a tué le Colonel ? A quand remonte la mort ? Pourquoi le projectile n’a pas explosé le crane de la victime s’il s’agit d’un tir à bout portant ? Accident, suicide ou meurtre déguisé ? Nul ne sait pour l’instant ! Une chose est sûre : personne n’a entendu le moindre coup de feu.
Selon le voisinage, le colonel militaire français EDOUARD était souvent très agité. Il roulait à tombeau ouvert à chaque fois qu’il quittait sa maison.
Pour les besoins de l’enquête, un des gardiens ainsi que la femme de chambre ont été conduits à la BIJ.

A suivre

Bamananden
Journal Kojugu kelebaa 《JKK》

MaliwebFaits diversFaits divers maliensInsoliteInsolite maliMaliweb Malijet Maliactu
BAMAKO QUARTIER HIPPODROME RUE 240 Un colonel de l’Armée française retrouvé mort avec une balle dans la tête _Un colonel de l’Armée française du nom d’EDOUARD, cinquantenaire, habitant au quartier Hippodrome sur la rue 240 à Bamako, a été retrouvé mort dans sa chambre, une balle dans la tête. Le corps...