Une cour antiterroriste au Pakistan a condamné un homme à mort pour avoir prétendument insulté le prophète Mahomet lors d’une discussion sur Facebook.

faits divers incroyable kabako logo

Taimoor Raza, âgé de 30 ans, a été reconnu coupable de blasphème, après avoir insulté le prophète et « diffusé des images offensantes », selon les responsables de la cour antiterroriste à Multan, dans la province de Punjab.

Il a également été reconnu coupable de «faire des commentaires contre les dirigeants religieux musulmans sunnites» et d’insulter l’épouse du prophète, ont-ils dit.

L’affaire marque le dernier exemple d’une répression radicale sur les médias sociaux au Pakistan, où des allégations infondées de blasphème ont conduit à une justice vigilante.

Le contenu exact des messages Facebook reste incertain. Lorsqu’on l’a demandé par Telegraph de préciser ce que Raza avait écrit, les responsables judiciaires de Multan ont refusé, disant que c’était trop offensant pour être répété.

Raza doit maintenant faire appel de sa cause devant la Haute Cour du Pakistan et, à défaut, la Cour suprême ou devenir la première personne au Pakistan à être exécutée pour blasphème sur les réseaux sociaux.

Shafiq Qureshi, un procureur local, a déclaré à Telegraph que Raza avait été arrêté à un arrêt d’autobus après que la police l’a attrapé entrain de jouer un « matériel offensant » sur son téléphone mobile.

Il a ajouté que le téléphone a été confisqué, ce qui a permis à la police de découvrir les posts sur les réseaux sociaux, et à porter des accusations de blasphème contre lui.

« C’est la toute première peine de mort dans un cas impliquant les réseaux sociaux », a déclaré M. Qureshi.

Les groupes de défense des droits de l’homme ont réagi avec horreur à la nouvelle lundi, avec Amnesty International, demandant que la peine de mort soit annulée

 

Source: afrikmag

MaliwebInsolite
Une cour antiterroriste au Pakistan a condamné un homme à mort pour avoir prétendument insulté le prophète Mahomet lors d’une discussion sur Facebook. Taimoor Raza, âgé de 30 ans, a été reconnu coupable de blasphème, après avoir insulté le prophète et « diffusé des images offensantes », selon les responsables de la...