Décidément 50 Cent et Rick Ross ne sont pas prêts de fumer le calumet de la paix. Après qu’ils se soient livrés à de violents clashs le mois dernier sur les réseaux sociaux, les deux hommes vont désormais s’affronter en justice.

 

Alors que 50 Cent avait déjà perdu une bataille judiciaire contre Rick Ross, il a récemment décidé de trainer à nouveau l’auteur de Black Market en justice.

L’on se souvient qu’à la première bataille judiciaire, 50 Cent avait accusé Rick Ross d’avoir utilisé l’instrumental du tube à succès d’In da club sur une mixtape Renzel Remixes Project parue en 2015. Mais 50 Cent avait perdu le procès parce qu’il ne possédait pas les droits d’auteur d’In da club qui appartiennent à Shady Records.

Cette fois-ci, fifty a décidé de revenir à la charge avec de nouveaux documents et attaquer Rick Ross sous un autre angle. Dans sa nouvelle plainte, Fifty reproche à Ricky d’avoir exploité sa voix et son nom en incluant le nom de son album sur le remix.

D’après les avocats de Fifty, « Monsieur Roberts (Rick Ross) a enfreint le droit de Mr Jackson (50 Cent). La publicité explicite de Monsieur Roberts pour Black Market constitue clairement un discours commercial, d’autant plus qu’il cite aussi la date de sortie, le 4 décembre. Monsieur Jackson conteste l’utilisation non autorisée de sa voix en tant que publicité pour un produit collatéral, Black Market, pour lequel il n’a aucun lien ».

Au regard de la tournure que pourrait prendre cette affaire, la contre-attaque de Rick Ross ne saurait tarder.

Afrikmag

MaliwebInternationalPeople
Décidément 50 Cent et Rick Ross ne sont pas prêts de fumer le calumet de la paix. Après qu’ils se soient livrés à de violents clashs le mois dernier sur les réseaux sociaux, les deux hommes vont désormais s’affronter en justice.   Alors que 50 Cent avait déjà perdu une bataille...