Pris dans la tourmente des accusations de racisme, Lilian Thuram répond. Le champion du monde de 1998 a expliqué que sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs» a été sortie de son contexte.

 

L’ancien footballeur Lilian Thuram, 47 ans, a cherché à justifier ses phrases polémiques prononcées dans une interview au Corriere dello Sport. Dans cet entretien, Thuram a réagi aux cris de singe racistes visant l’attaquant de l’Inter Milan Romelu Lukaku, lançant la phrase «Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être». Il s’est rapidement vu accuser de racisme par l’opinion publique et des organisations.

«Cette phrase est sortie de son contexte», a-t-il déclaré sur RTL, accusant le journal italien d’avoir «fait un amalgame de (ses) réponses sans mettre les questions».

Sur RTL, Lilian Thuram dit avoir voulu pointer du doigt le «complexe de supériorité sur les Noirs» des supporters italiens imitant des cris de singe dans les stades. «Historiquement, il y a une culture raciste, comme il y a une culture homophobe, comme il y a une culture sexiste», explique encore l’ancien footballeur.

«Les personnes en capacité de faire des bruits de singe à un Noir sont racistes, ont un complexe de supériorité. Elles sont encore dans la hiérarchie du passé et pensent que cette hiérarchie est juste», a-t-il développé.

Selon lui, ses propos ne visaient pas «toutes les personnes blanches de la Terre», mais «des supporters racistes».

Réactions négatives

Les propos de Thuram ont donné lieu à une polémique et des réactions négatives. Tandis que SOS Racisme a publié un communiqué soutenant le footballeur, aujourd’hui engagé dans la lutte contre les discriminations, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) a de son côté fait un rappel à l’ordre embarrassé.

«Il n’est pas possible d’essentialiser un groupe – en l’occurrence “les Blancs” en le définissant globalement par des caractéristiques uniques qui vaudraient pour l’ensemble de ses membres. Surtout, ce serait un poison que de vouloir en permanence définir des individus en fonction de la couleur de leur peau car c’est précisément le piège tendu par les racistes.»

Cris de singe à l’encontre de Lukaku

Romelu Lukaku a été victime de cris racistes à deux reprises ces derniers temps. La première fois, lors du match entre l’Inter Milan et Cagliari. La deuxième, à la suite d’un communiqué des ultras de l’Inter Milan, dans lequel ils justifient le comportement de leurs homologues sardes.

Source : RTL

MaliwebInternationalVideo
Pris dans la tourmente des accusations de racisme, Lilian Thuram répond. Le champion du monde de 1998 a expliqué que sa phrase «les Blancs pensent être supérieurs» a été sortie de son contexte.   L’ancien footballeur Lilian Thuram, 47 ans, a cherché à justifier ses phrases polémiques prononcées dans une interview...