L’Afghanistan a été frappé par un évènement malheureux bien connu du monde entier, un attentat-suicide. Plus de 10 mort dans une attaque suicide dans une station essence à Jalalabad.

Le 10 juillet 2018, au moins dix personnes ont trouvé la mort à Jalalabad, la capitale provinciale du Nangahar. Parmi les victimes, huit civils et deux policiers. L’attaque visait un poste de police, après quelques heures de la visite expresse à Kaboul de Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine. Ce dernier avait réaffirmé le soutien des États à la tenue d’un processus de paix.   Mais l’attaque n’a toujours pas été revendiquée.

Le kamikaze s’est fait exploser près d’une station essence qui a vite pris feu pour ne laisser que cendres et murs brûlés. On retrouve des véhicules calcinés.

Selon les autorités locales, l’intrus a déclenché sa charge près d’un garage policier de la capitale provinciale du Nangahar.

Dans cette région, le groupe État Islamique attaque régulièrement les forces de sécurité afghane. Il y a quelques jours, selon les médias, « les forces de l’Otan et le gouvernement afghan avaient déclaré avoir repris le contrôle du district de Dej Bala, principal fief de l’Etat islamique en Afghanistan ».

YAWO ATIAH

Source: Le Pays

MaliwebInternational
L’Afghanistan a été frappé par un évènement malheureux bien connu du monde entier, un attentat-suicide. Plus de 10 mort dans une attaque suicide dans une station essence à Jalalabad. Le 10 juillet 2018, au moins dix personnes ont trouvé la mort à Jalalabad, la capitale provinciale du Nangahar. Parmi les...