Ce mardi 26 mai, l’instance qui conseille le ministre de la Santé a recommandé de suspendre les prescriptions du traitement dont le microbiologiste marseillais est le défenseur scientifique le plus connu.
 
CORONAVIRUS – “C’est une opinion comme une autre…” Ce mardi 26 mai, le Haut conseil de la Santé publique, l’instance chargée de conseiller le ministre de la Santé en matière scientifique a recommandé de suspendre les prescriptions de chloroquine et d’hydroxychloroquine, le traitement dont le professeur Didier Raoult assurait qu’il était efficace contre le coronavirus.
Une décision qui fait suite à une demande d’évaluation de la part d’Olivier Véran après la publication dans The Lancet d’une vaste étude mondiale qui concluait que le traitement aggravait en réalité les chances de décès et d’arythmie cardiaque des malades du covid-19 soignés de la sorte.
Pour autant, le microbiologiste marseillais Didier Raoult n’a pas l’air particulièrement affecté par cette décision du Haut conseil de la Santé publique. “C’est une opinion comme une autre, je m’en fiche un peu”, a-t-il déclaré ce mardi à LCI.
Pour le professeur, il s’agit avant tout d’une décision française, et plus particulièrement parisienne, qui ne décrédibilise en rien ses recherches. “Moi mon monde ne se limite ni au périphérique parisien, ni même à l’Hexagone. Je ne suis pas sûr qu’il y ait une science française, je crois que la science est mondiale”, a-t-il encore expliqué à David Pujadas dans un extrait de l’entretien diffusé dans le 13 heures de TF1.
En outre, d’un point de vue plus pratique encore, Didier Raoult s’est réjoui que cette décision ait été prise à ce moment de l’épidémie, alors que l’Institut Méditerranée Infection qu’il dirige n’accueille plus de patient du coronavirus. “Comme il n’y a plus de malade, ça ne me touche pas beaucoup. Pour vous dire la vérité, ça aurait été plus gênant il y a un mois”, s’est-il amusé sur LCI.
Par: Paul Guyonnet
Huffingtonpost.fr
MaliwebInternational
Ce mardi 26 mai, l’instance qui conseille le ministre de la Santé a recommandé de suspendre les prescriptions du traitement dont le microbiologiste marseillais est le défenseur scientifique le plus connu.   CORONAVIRUS – “C’est une opinion comme une autre…” Ce mardi 26 mai, le Haut conseil de la Santé publique, l’instance...