Plusieurs organisations de la société civile ouest-africaine ont créé samedi 7 octobre à Bamako un Front pour promouvoir la démocratie et les droits de l’homme en Afrique. Leur première action a été de porter une plainte devant la Cour Pénale Internationale pour « crime de guerre et crime contre l’humanité » contre l’ancien président de la France Nicolas Sarkozy.

nicolas sarkozy ancien president francais

Plus de 15 associations et organisations de la société civile d’Afrique de l’Ouest se sont réunies à Bamako pour créer le Front international des sociétés civiles panafricaines (Fispa). Parmi elles, figurent les mouvements « Le Balai Citoyen » du Burkina Faso, « Y’en a marre » du Sénégal et « Le Peuple n’en veut plus » de la Guinée.

Le mouvement a pour objectif de promouvoir la démocratie, la dignité de l’Afrique et les droits de l’Homme. Le reggae man ivoirien Tiken Jah Fakoly, parrain du mouvement a déclaré soutenir totalement la démarche des jeunes.

La première action du Fispa a été de porter une plainte auprès de la Cour pénale internationale contre l’ancien président Nicolas Sarkozy pour avoir « causé la mort de l’ancien président libyen Khadafi et plus de 50.000 personnes »

Outre la plainte contre Sarkozy, le Front international pour la démocratie en Afrique demande également la démocratie pour le peuple Togolais qui traverse une crise depuis près d’un mois.

Avec Tamani

 

Source:  Le Débat

MaliwebInternational
Plusieurs organisations de la société civile ouest-africaine ont créé samedi 7 octobre à Bamako un Front pour promouvoir la démocratie et les droits de l’homme en Afrique. Leur première action a été de porter une plainte devant la Cour Pénale Internationale pour « crime de guerre et crime contre...