Au Mali, contrairement aux autres années, on n’a pas encore beaucoup senti le froid. Dans notre pays, déjà vers la fin du mois de décembre, le froid était à couper au couteau. Ce réchauffement du climat, ou si vous voulez le changement climatique, à des multiples causes. Il se manifeste sous différentes formes. Par endroits, on assiste à des inondations pendant que dans d’autres c’est la sécheresse. La destruction de la couche d’ozone entraine des bouleversements climatiques.  Cette destruction de la couche d’ozone est généralement le fait des activités humaines : la déforestation par suite des feux de brousse, la coupe abusive du bois et surtout les effets de l’industrialisation à cause d’une trop grand émission par les usines du gaz carbonique ; l’urbanisation à cause de l’émission par les pots d’échappement des véhicules du gaz carbonique et autres gaz à effet de serre.

D’autres causes contribuent à cette dégradation de la couche d’ozone comme les réfrigérateurs et les climatiseurs qui utilisent le gaz fréon et même le pet des vaches qui émettent du méthane comme autres ennemis de la couche d’ozone. Mais ce sont, surtout, les pays industrialisés qui sont à la base de la pollution de l’environnement. Oui ! Biden annonce le retour des Etats-Unis dans l’Accord de Paris sur le climat. Ce n’est que justice. En effet, les Etats Unis émettent 15% des gaz à effet de serre.

Les Etats-Unis, nous l’espérons, joueront désormais un rôle de leader dans le rééquilibrage du climat mondial. Biden vient de signer une série d’accords dans ce sens. Ce retour signifiera aussi le comeback de la première puissance dans le financement du fonds vert.

L’actuel locataire de la Maison Blanche a déjà annoncé vouloir mettre 2.000 milliards de dollars sur la table pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 en favorisant les énergies vertes et en aidant l’industrie automobile à faire la transition vers des énergies propres. Des ambitions à  contre-pied de celles de Donald Trump qui a notamment annulé le Clean Power Act mis en place par Barack Obama.

Aux pays en voie de développement, surtout au Mali, de faire preuve de pro activité et de réactivité pour saisir toutes les opportunités qu’offre ce comeback des Etats-Unis dans l’Accord sur le climat. Ils peuvent formuler des projets (grands, moyens et petits) pour les pays, les jeunes, les femmes, dans le domaine des énergies renouvelables (énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique haute température, solaire thermique basse température, énergie éolienne, biomasse, énergie géothermique, des projets collectifs et individuels, des séchoirs et chauffe-eau solaires, des lampes solaires, des calculatrices et vélo solaires). Le Mali doit participer activement au développement d’une chaine de véhicules électriques qui fonctionnent au lithium-ion, vous l’avez compris en référence au lithium de Bougouni. En ligne de mire : la création de dizaines de milliers d’emplois pour les jeunes et les femmes et la protection de l’environnement.

 

Boubacar Sidibé Junior 

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebInternational
Au Mali, contrairement aux autres années, on n’a pas encore beaucoup senti le froid. Dans notre pays, déjà vers la fin du mois de décembre, le froid était à couper au couteau. Ce réchauffement du climat, ou si vous voulez le changement climatique, à des multiples causes. Il se...