Emmanuel Macron a achevé sa visite en Lituanie sur la base militaire de Rukla. Il y a rencontré les 300 soldats français qui servent depuis l’été et pour 6 mois dans le bataillon multinational de l’OTAN présent en Lituanie depuis 2017. La coopération militaire entre les deux pays est soutenue.

Avec notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau

Dans la grande cour de la base militaire de Rukla, l’image était belle. Le président français et son homologue lituanien ont passé en revue les soldats français du 5e régiment de dragons de Mailly le Camp. Devant eux, Emmanuel Macron leur a rappelé l’importance de leur présence : « A ces frontières de notre Europe, les risques sont grands. L’actualité le montre encore, si besoin était. Et votre présence est la démonstration de notre engagement. »

C’est la deuxième rotation française à cette mission de l’OTAN en Lituanie, décidée après le sommet de Varsovie pour renforcer la sécurité de la région, face à la politique russe jugée agressive. Venus avec des chars Leclerc et des blindés, l’intérêt de la mission est grand pour les soldats. « C’est un terrain qui est très très boisé. Ça propose d’autres réflexions au niveau tactique », témoigne Christophe, capitaine.

La France s’engage militairement auprès de la Lituanie depuis 2004. Elle a déjà assuré 8 missions de police du ciel dans la région. Mais la Lituanie est aussi présente auprès de son grand allié. Elle envoie régulièrement des soldats dans les missions françaises au Mali et en Centrafrique.

RFI

MaliwebInternational
Emmanuel Macron a achevé sa visite en Lituanie sur la base militaire de Rukla. Il y a rencontré les 300 soldats français qui servent depuis l’été et pour 6 mois dans le bataillon multinational de l’OTAN présent en Lituanie depuis 2017. La coopération militaire entre les deux pays est...