Après une pré-saison tronquée et avec l’enchaînement des matchs, les blessures s’accumulent chez les joueurs de football, notamment ceux évoluant dans les championnats européens. A cela, s’ajoute la situation sanitaire de la COVID-19. 

Bayern Munich’s German striker Thomas Mueller (3rd R) celebrates after Bayern Munich’s German striker Serge Gnabry (C) scores the opening goal of the UEFA Champion’s League round of 16 first leg football match between Chelsea and Bayern Munich at Stamford Bridge in London on February 25, 2020. (Photo by Glyn KIRK / AFP)

La saison dernière, la pandémie du Coronavirus a totalement eu raison des compétitions sportives provoquant un bouleversement de calendrier dans le football sur le plan mondial. Des calendriers à réadapter, des vides à combler, des dates à respecter laissant ainsi très peu de choix au monde du sport.

Ainsi, pour se remettre au pas de ces calendriers, les instances du football ont imposé un calendrier à rythme d’enfer. Un match toutes les 72 heures, trois matchs par semaine voilà la nouvelle manœuvre des acteurs du ballon rond afin de pouvoir rattraper le temps perdu. Utilisés comme des machines, les joueurs n’ont aucun repos. Fatigués, les muscles ne supportent plus et créent une série de blessures chez les joueurs.

Cap sur quelques cas

Alerte blessure. Les joueurs de Premier League tombent comme des mouches. D’après Premier Injuries, qui compile une base de données des blessures dans l’élite, il y a eu 103 blessures musculaires au total au cours des huit premières journées de cette saison de Premier League, soit une augmentation de 16% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le constat est alarmant. Entraîneurs comme joueurs sont inquiets et en souffrent. « Il faut se réinventer sans arrêt. On perd des joueurs infectés par la Covid-19, ou d’autres qui se blessent parce qu’on fait beaucoup de matchs. Nous ne sommes pas des machines »,a déclaré le nouveau défenseur de Chelsea, Thiago Silva, il y a une semaine lors d’une conférence de presse. « On a aussi vu des études récentes montrant qu’il est plus probable qu’on se blesse après avoir enchaîné quatre ou cinq matchs (tous les trois jours). C’est très inquiétant pour nous »,a avoué l’ancien capitaine du PSG. Toni Kroos s’est aussi révolté de cette trop grosse accumulation des rencontres. Selon le milieu du Real Madrid, « les joueurs sont les marionnettes de la FIFA et de l’UEFA ». Le PSG de Thomas Tuchel se plaint du même problème puisque l’infirmerie parisienne est pleine à craquer depuis le début de la saison.

Liverpool compte aujourd’hui l’un des plus grands contingents de blessés dans ses rangs tout comme Manchester United et le Manager Jurgen Klopp, et son homologue de Manchester City, Pep Guardiola, ont tous deux indiqué que la Premier League devrait modifier son calendrier après le match nul 1-1 de leurs équipes dimanche.

Kun Agüero, Fernandinho, (City); Mohamed Salah (COVID-19), Virgil Vandisjk, Trent-Alexander Arnold, Henderson, Joe Gomez, Andrew Robertson (Liverpool) voilà entre autres les blessés rien qu’au sein des deux ténors de l’Angleterre.

En Espagne tout comme en France et en Italie, des noms de stars s’ajoutent à cette liste. On peut noter aussi : Neymar, M’Bappe, Verrati, Ansu Fati, Carvajal, Nacho, Casimero, Benzema, Cristiano Ronaldo, etc.

Amadou Kodio

Source: Ziré

MaliwebInternationalSports
Après une pré-saison tronquée et avec l’enchaînement des matchs, les blessures s’accumulent chez les joueurs de football, notamment ceux évoluant dans les championnats européens. A cela, s’ajoute la situation sanitaire de la COVID-19.  La saison dernière, la pandémie du Coronavirus a totalement eu raison des compétitions sportives provoquant un bouleversement...