évacuation passagers navire russe bloqué glaces Antactique hélicoptère

Evacuation réussie pour les 52 passagers du Shokalskyi, ce navire russe bloqué dans les glaces de l’Antarctique depuis le 24 décembre ! C’est ce jeudi 2 janvier qu’ils ont rejoint le brise-glace qui les mènera dans quelques jours sur la terre ferme. Un hélicoptère chinois a assuré les 12 allers-retours pour évacuer les touristes et scientifiques bloqués à bord.

Ils auront passé Noël et le nouvel an à bord de l’Akademik Shokalskyi. Les 52 touristes et des scientifiques australiens, britanniques et néo-zélandais sont enfin tous à bord du brise-glace Aurora Australis pour retrouver à terme la terre ferme.

C’est finalement un hélicoptère chinois, arrivé sur zone à bord du Xue Long – le dragon des neiges en chinois – qui a assuré l’évacuation des passagers naufragés. Il a fait 5 allers-retours entre le Shokalskyi et le brise-neige Aurora Australis pour y amener 12 voyageurs à chaque fois.

L’opération a pris à peine quelques heures, malgré des conditions météo incertaines jusqu’au lancement de l’évacuation. Ne restent plus à bord que les vingt-deux membres d’équipage, qui ne quitteront le navire que lorsqu’il sera libéré des glaces de l’Antarctique.

Des tentatives infructueuses

Plusieurs brise-glace, dont un français, avaient déjà tenté, en vain, de venir libérer le Shokalskyi. Des échecs successifs dus à l’épaisseur de la banquise : 3 mètres, alors que les brise-glace sont équipés pour affronter des épaisseurs d’un peu plus d’un mètre et demi.

Deux des bâtiments venus porter secours au Shokalskyi étaient restés sur zone, notamment le dernier, l’Aurora Australis, afin d’aider aux opérations suivantes. C’est d’ailleurs sur celui-ci que les passagers ont été amenés. Les naufragés ne devraient malgré tout pas toucher terre avant plusieurs semaines, l’Aurora Australis devant faire escale à la base antarctique australienne de Casey pour faire le plein de carburant.

The Spirit of Mawson

Le Shokalskyi se trouvait dans une zone navigable lorsqu’un brusque changement des conditions météo l’a poussé vers ces glaces épaisses. Les passagers du navire russe devaient reproduire l’expédition historique menée dans l’Antarctique il y a un siècle (1911-1914) par l’explorateur australien Sir Douglas Mawson. Ils effectuaient les mêmes expériences que celles menées alors par l’explorateur.

 

abdoulaye ouattaraInternational
Evacuation réussie pour les 52 passagers du Shokalskyi, ce navire russe bloqué dans les glaces de l'Antarctique depuis le 24 décembre ! C'est ce jeudi 2 janvier qu'ils ont rejoint le brise-glace qui les mènera dans quelques jours sur la terre ferme. Un hélicoptère chinois a assuré les 12 allers-retours...