Après la catastrophe survenue au port de Beyrouth faisant une centaine de morts et plusieurs milliers de blessés, les autorités libanaises sont déterminées à trouver les responsables de ce désastre.

 

D’ailleurs le président libanais, Michel Aoun, a assuré que le gouvernement était déterminé à enquêter sur les origines de l’accident qui a failli ravagé entièrement Beyrouth.

Le premier acte posé par le gouvernement libanais est l’instauration de l’état d’urgence, décrété dans l’après-midi du mercredi. Ainsi, avant même l’ouverture des investigations, des hypothèses de négligences et de soupçons de corruption ont commencé à émerger et envahir les réseaux sociaux.

Toutefois, même si le président Michel Aoun a expliqué lors d’une conférence de presse que l’accident est dû à l’explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, la question qui l’étonne est comment une telle quantité de ce produit a-t-elle pu être laissée en mauvaise conservation pendant une période aussi longue?, rapporte lemonde.fr.

Source : Senenews.com
MaliwebInternational
Après la catastrophe survenue au port de Beyrouth faisant une centaine de morts et plusieurs milliers de blessés, les autorités libanaises sont déterminées à trouver les responsables de ce désastre.   D’ailleurs le président libanais, Michel Aoun, a assuré que le gouvernement était déterminé à enquêter sur les origines de l’accident...