Le premier anniversaire du mouvement de contestation sociale dénommé “gilets jaunes” a connu samedi des violences, à Paris et dans d’autres grandes villes françaises, où 113 personnes ont été arrêtées, selon la police.

Les violences les plus graves ont eu lieu sur une place publique située au sud de la capitale, la Place d’Italie.

Des manifestants ont jeté des pierres aux policiers, brisé des vitres et mis le feu à des véhicules.

La police est intervenue avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes.

Des affrontements entre policiers et “gilets jaunes” ont eu lieu à Bordeaux, Nantes et Lyon.

Le mouvement de contestation sociale des “gilets jaunes” est né de la grogne contre les prix du carburant et le coût de la vie en France.

Les manifestants ambitionnaient de donner un second souffle à leur mouvement lancé il y a un an.

Pour leur 53e manifestation hebdomadaire, ils cherchaient à faire renaître la “révolte des ronds-points”. Le mouvement de contestation sociale ne rassemblait plus que quelques milliers de personnes ces derniers mois.

Ses responsables avaient rassemblé 282 000 manifestants, lors du samedi inaugural, le 17 novembre 2018.

BBC

MaliwebInternational
Le premier anniversaire du mouvement de contestation sociale dénommé 'gilets jaunes' a connu samedi des violences, à Paris et dans d'autres grandes villes françaises, où 113 personnes ont été arrêtées, selon la police. Les violences les plus graves ont eu lieu sur une place publique située au sud de la...